dimanche 12 novembre 2017

Troisième sexe en Allemagne : un coup de la Gaystapo ?


 L'information ne vous a certainement pas échappé, la Cour constitutionnelle allemande a demandé à la Chambre des députés de voter avant la fin de 2018 une loi reconnaissant un “troisième sexe”. En fait, la plus haute juridiction allemande impose au gouvernement de choisir entre deux options : soit renoncer à indiquer le sexe dans le registre des naissances, soit y ajouter une catégorie supplémentaire. Sur son site dit de "réinformation" - que je qualifierai ni plus ni moins de "propagande nauséabonde" - Media-presse-info titre ainsi cette information : "Dictature de la Gaystapo : l’Allemagne va reconnaître un troisième sexe".  L'introduction de l'article est tout aussi éloquente : "A la Gestapo d’antan, se substitue la Gaystapo d’aujourd’hui dont on peut affirmer qu’elle tyrannise tout le monde ! L’Allemagne sous les pressions du lobby Lgbtqietc. légalise un « troisième » sexe." De tels propos ne sont pas étonnants de la part d'une organisation proche des catholiques traditionalistes, ces homophobes notoires qui nous ont entre autres pourri la vie avec les "manifestations pour tous".


Quand on veut faire de la "ré-information", il vaut mieux être bien informé soi-même et savoir de quoi on parle, ce qui n'est manifestement pas le cas de Media-presse-info (voir ici ce qu'il faut en penser). En effet, en dehors d'un slogan homophobe, ces propagandistes ne donnent aucune information sérieuse ni sur les raisons pour lesquelles la Cour constitutionnelle impose cette modification dans les registres des naissances ni sur les personnes concernées par ce "troisième sexe".  En plus, ils ne connaissent manifestement pas la signification des lettres reprises dans leur fameux LGBTQIetc et dès lors ne peuvent faire la différence entre un GAY, un TRANSSEXUEL et un INTERSEXUÉ.


Autant savoir donc que l'injonction faite au pouvoir législatif par la Cour constitutionnelle ne concerne ni les homosexuels ni les bisexuels, ni même les transsexuels, mais uniquement les personnes intersexuées, c'est-à-dire celles qui naissent sans qu'on puisse déterminer clairement quel est leur sexe.

Ce sont des personnes qui naissent avec des caractéristiques sexuelles qui ne correspondent pas aux définitions typiques de "masculin" et "féminin". Leur différence peut se situer :

  • au niveau anatomique et ou gonadique : ils portent par exemple un pénis et vagin ou des testicules et des ovaires,
  • au niveau chromosomique : ils sont porteurs en même temps des chromosomes XX et XY, 
  • au niveau hormonal,
  • ou dans une interaction entre ces différents niveaux.

D'après les statistiques disponibles, entre 1,7 et 2 % de la population serait intersexués, soit un nombre équivalent à celui des personnes naissant avec des cheveux roux.

Quand l'intersexuation est diagnostiquée à la naissance, une opération est très souvent effectuée pour attribuer à l'enfant le sexe qui semble le plus approprié. Cette intervention chirurgicale est toutefois contestée par les associations d'intersexués qui la considère comme une mutilation et en appelle devant le Conseil des droits de l’homme des Nations unies à l'application aux intersexués du Principe 18 des droits humains des personnes LGBT :
"Nul ne peut être forcé de subir une quelconque forme de traitement, de protocole ou de test médical ou psychologique, ou d’être enfermé dans un établissement médical, en raison de son orientation sexuelle ou de son identité de genre. En dépit de toute classification allant dans le sens contraire, l’orientation sexuelle et l’identité de genre d’une personne ne sont pas en soi des maladies et ne doivent pas être traitées, soignées ou supprimées."
C'est donc dans ce contexte qu'il faut situer la décision prise par la Cour constitutionnelle allemande qui a dû statuer suite à la plainte déposée par une personne qui revendiquait son “intersexualité”, confirmée par un rapport d’expert en raison du manque d’un chromosome. Les juges constitutionnels ont avancé que le “droit de la personnalité” protégeait aussi l’identité sexuelle, et que la Constitution allemande n’obligeait personne à devoir choisir entre “sexe masculin” et “sexe féminin”.

A moins que les Droits humains ne soient qu'une invention d'une fantasmatique dictature Gay, nous sommes loin ici des simplismes de la propagande de Media-press-info.

Etant clairement né garçon et revendiquant fièrement mon appartenance à la gente masculine, je ne suis en rien concerné personnellement par la reconnaissance d'un "troisième sexe", je n'en approuve pas moins la décision de la Cours constitutionnelle allemande. Quant aux propagandistes de MPI, je les invite à intenter un procès à leur Dieu qui a eu l'outrecuidance de faire naître des millions de personnes au sexe indéterminé. Le Haut tribunal de Satan appréciera certainement leur démarche et, en tout cas, reconnaîtra en eux ses plus fidèles serviteurs.









Bonne semaine à tous !

24 commentaires:

  1. Ni Philippe ni moi n'avions déjà vu de photos de personnes intersexués. Des transgenres oui mais pas d'intersexués. C'est surprenant même en sachant déjà que cela existe.

    Comme dit Philippe, et je suis bien d'accord avec lui, "je suis bien content d'avoir hérité d'un sexe bien défini".
    Nous sommes tous les deux bien contents d'être des mecs.

    Même si cela fait bizarre étant donné que nous sommes habitués à ce que l'humanité soit divisée entre masculin et féminin, il faut bien reconnaitre que ce projet de loi de reconnaissance d'une troisième catégorie de sexe n'est absolument pas idiote.

    A part les deux premières photos, il me semble que sur les autres, il s'agit plutôt de personnes transgenre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philippe veut que je rajoute que le mot "gaystapo" est insultant et qu'il n'est inventé que par des connards homophobes qui n'ont rien dans la tête à part leur connerie.

      Supprimer
    2. Ce n'est ici qu'un exemple car, si j'ai bien compris, il l'intersuation est plus complexe que cela. Elle peut très bien ne pas être apparente, la différence n'étant décelable que dans les hormones et/ou l'ADN (présence des deux paires de chromosomes XX et XY). Ainsi, la skieuse autrichienne Erika Schninegger n'a appris qu'elle était intersexuée qu'après avoir remporté le championnat du monde de ski alpin en 1966 quand on l'a soumise à un test obligatoire pour les sportifs de haut niveau. Elle a ainsi appris que si elle avait anatomiquement les attributs sexuels féminins, elle était génétiquement porteuses de la paire de chromosomes XY et était donc un homme. Elle a de ce fait fait été exclue de l'équipe nationale autrichienne et a dû rendre sa médaille d'or. Devenu Erik après 4 opérations chirurgicales, il a fait en 1968 une conférence de presse pour raconter son histoire.

      Tu as raison, ce sont des transsexuels sur les photos qui suivent le texte. On peut comprendre aisément que les intersexués n'aient pas envie de s'exhiber comme des phénomènes de foire, d'où la quasi impossibilité d'en trouver des photos. Le problème est différent pour les transsexuels qui sont souvent obligés de se prostituer pour gagner de quoi payer leurs traitements médicaux et se faire opérer.
      La réaction de Philippe concernant le mot "gaystapo" est exactement la même que la mienne.

      Supprimer
  2. Quelle avancée !!! Encore une en Allemagne et en peu de temps !!
    Juste après le mariage pour tous, les allemands reconnaissent le 3ème sexe.....
    Et chez nous, c'est pour quand ?
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont hermaphrodites! Pas étonnant: Les groupes conservateurs religieux homophobes sont partout, même en Italie. L'année dernière en Italie, on a eu les unions civiles, ce serait le PACS français! Cela semble bien peu, mais pour nous c'est déjà un miracle!

      Supprimer
    2. En effet, Xersex, les intersexués sont communément appelés des hermaphrodites, mais il paraît qu'il n'aiment pas cette dénomination pas plus que le terme "intersexuels" qu'ils estiment trop connoté sexuellement alors que leur réalité est beaucoup plus complexe.
      Oui, les groupes conservateurs religieux homophobes auxquels se joignent les réactionnaires de tout poil sont des lobbys puissants qui agissent partout, en Italie comme partout ailleurs et, Francky, la France n'échappe pas à ces groupes d'excités, et malheureusement ce n'est à mon avis pas demain la veille qu'on verra une telle avancé en France.
      Bonne journée et bisous amicaux.

      Supprimer
  3. Bonjour Jean,

    Je n'épiloguerais pas aux vues de tes photos

    Merci pour ta compréhension

    Bonne journée et agréable semaine

    Amicales pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice.
      De gros nuages noirs ont dû passer devant le soleil de l'Homme, lorsque tu as vu ce billet dans lequel l'essentiel du message n'était pas dans les photos. Je suis désolé pour toi mais les droits humains seront toujours prioritaires pour moi et cela quelque soit la personne indépendamment de sa couleur de peau, de son sexe, de son orientation sexuelle, de son genre, etc, et cela même si cette personne ne correspond pas à ce que j'aime.
      Bon mardi à toi et bisous amicaux.

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord avec tes énoncés concernant les droits humains

      Dans cet article les nuages noirs de la gaystapo sont particulièrement ignobles et abjects

      Lorsque j'ouvre une page d'un blog la première chose qui me " saute " aux yeux ce sont les photos qui m'interpellent en premier , après je parcours le sujet

      Si celle-ci ne me conviennent pas je passe à autre chose , ne prenant pas le temps de lire l'article !

      Dans le cas présent j'ai juste laissé mon message et basta !

      Bien évidemment je suis pour l'égalité et je dis non à toutes formes de discrimination sinon je ne serais pas ici sur tes blogs et je n'aurais jamais ouvert les miens .

      Agréable journée

      Amicalement

      Supprimer
    3. Voilà donc ce qui arrive quand on n'a pas beaucoup de temps devant soi. Ne t'inquiète pas, il m'arrive de faire comme toi quand je n'ai pas le temps, mais dans ce cas-là, je ne commente pas du tout.
      Bisous

      Supprimer
  4. personne ne porte plainte, en allemagne, contre ceux qui écrivent = gaystapo ??? étonnant, les deux premières photos ! avoir 2 sexes, ou pire, la moitié de chacun d'eux ! j'ai eu un colocataire qui est atteint du syndrome de klinefelder, anomalie chromosomique, homme plutot grand, mince, petit sexe masculin, mais pas de prostate, donc pas de spermatozoïdes. il se sent plus femme que homme ! le 3ème sexe n'a rien a voir avec l'homosexualité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas en Allemagne qu'on a utilisé le mot "gaystapo" mais en France, sur un site extrémiste proche des intégristes catholiques !!!
      En effet, le troisième sexe n'a rien à voir avec l'homosexualité. Puisqu'il existe plusieurs sortes d'intersexuation, le syndrome de klinefelter (XXY) en étant une parmi d'autres, pour qu'un intersexué soit homosexuel, il faudrait qu'il baise avec un autre intersexué de même sexe.

      Supprimer
    2. ah oui, média-presse-info ! les associations lgbt ne portent pas plainte ? a suivre !

      Supprimer
    3. En effet, les associations LGBTI pourraient porter plainte mais je suppose qu'elles préfèrent répondre par le silence plutôt que faire de la pub à ce torchon en faisant des vagues autour de cela.

      Supprimer
  5. Merci Kalinours pour les deux photos du haut. Je me sens moins con ce soir. Je suis comme Corentin. Je savais que cela existait mais je ne savais pas à quoi cela ressemblait.
    J'avais du mal à l'imaginer.

    Comme Corentin et Philippe, je suis ravi d'être un homme tout ce qu'il y a de plus homme.
    Par contre j'adhère à la proposition allemande même si j'avoue ne m'être jamais posé la question sur le sujet avant.

    Je suis rentré de mon lieu de drague favori. Il y avait un beau soleil mais un vent glacial. Il n'y avait que trois cons pour se geler les couilles dont moi.
    Du coup, je suis rentré les bourses pleines. Mais au moins, je suis au chaud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux photos du haut n'ont pas été faciles à trouver et ne sont peut-être que des montages qui ont l'avantage de nous donner un petit exemple de ce que peut être l'intersexuation, mais il faut savoir que tous les intersexués ne se présentent pas ainsi. Comme le dit Badinguet, ce peut être un petit pénis sans prostate ou sans testicules dans le scrotum. Ca peut aussi être un pénis avec des ovaires internes, un utérus avec des testicules, ...
      Ainsi que je l'ai écrit dans le billet, je suis moi aussi non seulement heureux d'être un homme mais aussi fier de ma masculinité.
      Se geler les couilles, c'est l'inconvénient des lieux de drague en plein air quand l'hiver se pointe. Il ne te reste plus qu'à inviter les copains à venir baiser bien au chaud chez toi.

      Supprimer
    2. C'est bien ce que je dis. Je préfère être un mec. Et si j'avais pas été un mec, j'aurais préféré être une femme. Mais surtout pas entre deux sexes.

      Mais que le Seigneur soit loué, je suis un mec, un vrai mec viril.

      Avec l'hiver, je vais certainement plus recevoir chez moi. C'est bien mieux, quand je peux ou quand je veux.

      Supprimer
    3. Vu que je n'ai jamais voulu être une femme, je ne suis pas certain de pouvoir dire que j'aurais préféré être une femme plutôt qu'un intersexué. Cela dit, j'admire les intersexués qui parviennent à assumer leur particularité sexuelle et refusent de se laisser opérer pour qu'un des deux sexes leur soit octroyé.

      Bonne idée de baiser davantage chez soi plutôt que se les geler dehors. Au fait, est-ce toujours chez toi que ça se passe ou vas-tu parfois aussi chez les autres ?

      Supprimer
    4. C'est vrai que c'est souvent chez moi surtout quand je connais déjà les mecs.
      Mais cela m'arrive d'aller chez des gars quand ils peuvent recevoir et qu'ils en ont l'envie. Comme hier soir par exemple. Les mecs (un couple de trentenaires) m'ont fait venir chez eux alors que je les voyais pour la première fois. Ils m'ont donné leurs numéros.

      Mais j'ai remarqué que beaucoup de gars qui pourraient recevoir préfèrent se faire inviter chez les autres. Je ne trouve pas cela très normal ni même très sympa. Ce pourrait être en alternance. Mais non !

      Je comprends que tous ne peuvent pas recevoir. Julien par exemple ne le peut pas puisqu'il est marié. Je ne suis donc allé chez lui qu'une seule fois.
      Mais d'autres le peuvent et disent que ce n'est pas possible.
      Il y en a même un une fois qui m'a sorti qu'il ne pouvait pas recevoir à cause des voisins pour qui il préférait être discret.
      Et moi alors !!!! J'en ai pas des voisins ?!?!?!?
      Grosse excuse bidon !!!!

      Supprimer
    5. C'est normal qu'un homme marié ou qui vit avec ses enfants n'invite pas chez lui. Ca ne pourrait que mettre tout le monde mal à l'aise. Je peux comprendre aussi qu'on ne ramène pas chez soi des gens qu'on ne connait pas, ni des gens qu'on connait mais dont on sait qu'ils ne savent pas se tenir. Mais, quand ce sont des mecs qu'on connait et qu'on sait qu'il seront aussi discrets que ce qu'ils voudraient qu'on le soit quand on va chez eux, un minimum de réciprocité s'impose. En plus, ce sont souvent ceux qui ne veulent pas inviter chez eux par peur des voisins qui font le plus de raffut quand ils vont chez les autres.
      C'est vrai que tu as des voisins. Tu en as même un qui se fait inviter chez toi quand tu as du monde :o) Au fait, tu le vois encore celui-là ?

      Supprimer
    6. M'en parles pas de celui là ! Il a fallu que je lui fasse comprendre qu'il ne pouvait chercher à s'imposer chaque fois que je recevais du monde.
      Une fois, il s'est carrément pointé chez moi, au lieu de téléphoner, pour voir s'il pouvait participer.
      Manque de bol pour lui, les personnes que j'avais chez moi étaient une cousine et son mari. Alors il est reparti.
      Le lendemain, je lui ai dit de passer pour mettre les choses au clair. Mais je l'ai quand même laissé me baiser pour adoucir les angles. J'en avais pourtant pas envie.
      Je lui ai fait comprendre aussi que certains mecs que je reçois chez moi n'ont peut être pas forcément envie de le voir.
      Depuis il ne m'embête plus. Je l'inviterais à l'occasion quand je recevrais des gars avec qui il peut s'entendre, mais pas à chaque fois.
      Et cela ne sera pas avec Julien et Luis qui ne peuvent pas le blairer.

      Supprimer
    7. C'est vraiment un effronté. Faut être sérieusement en manque pour agir comme ça. Qu'il prenne donc sa voiture pour aller sur les lieux de drague comme tu le fais.

      Supprimer
  6. Pas pour moi ce truc de troisième sexe. Je ne veux que des vrais mecs dans mon lit.
    Et pas d'avis là-dessus ! Ne me suis jamais posé la question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne s'agissait pas ici de donner envie de baiser avec des personnes au sexe indéterminé ou au double sexe, mais d'informer sur cette particularité sexuelle et la décision prise en faveur de ces personnes en Allemagne.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.