jeudi 3 août 2017

Vacances en pension complète, plaisirs entre mecs compris


 Si vous n'avez pas encore pris vos vacances et ne parvenez pas à vous décider, voici une formule intéressante : allez en pension complète chez l'habitant gay, les plaisirs entre mecs y sont garantis 😏


Si vous avez 1h40 devant vous, je vous propose de regarder ce film de derrière les fagots que Jean-Daniel Cadinot nous a concocté en 1988.




Pour ceux qui n'ont pas le temps de regarder le film, j'ai quelques photos de plaisirs entre mecs.




Bonne journée à tous !

8 commentaires:

  1. Le film se sera pour une autre fois.

    Nous, les vacances sera à la fin de la semaine prochaine. On part deux semaines à Hendaye, comme l'année dernière. On a loué un appart. Rien que Philippe et moi.
    Mon petit frère, Maxime, avait l'intention de squatter nos vacances comme il l'avait fait en février quand nous sommes allés à Fuerteventura aux Canaries.
    Mais on a dit non. Il était déçu mais on lui a dit que çà serait pour une autre fois pour qu'il ne fasse pas trop la gueule.

    Nous adorons la dernière photo et cette superbe giclée. Elle est extraite d'un porno qu'on a vu avec Philippe. Le porno, ce sont des hommes d'affaires qui partouzent.
    Avec Morgan Black, acteur porno que j'adore (le barbu poilu à gauche de la dernière photo).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maxime n'a pas des copains de son âge avec qui il pourrait partir en vacances ?

      Supprimer
  2. encore des vacances à faire! beau post!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, la Bavière ce n'est pas très loin de Milan finalement.

      Supprimer
  3. Bonjour Damien , Bonjour Jean ,

    A condition de bien tombé cela peut être intéressant l'hébergement en pension complète ou semi-complète chez un couple gay .

    Personnellement je préfère réserver à l'hôtel ou en location et me rendre sur les lieux de drague le soir !

    Agréable journée et belles vacances

    Amicales pensées - Patrice

    RépondreSupprimer
  4. Niente à dire, superbe post de ce jour, j'ai adoré.
    Bisous de Suisse Romande
    Philippe

    RépondreSupprimer
  5. Sacrée giclée sur la dernière photo ! De bien belles positions !

    L'article et la première photo me rappellent qu'avec Lionel, nous sommes allés en Allemagne il y a deux ans. Dans le Bade Wurtemberg plus précisément, dans la région du Lac de Constance. C'était bien mais il faisait froid, c'était à la fin d'automne.

    Nous avions passé quelques jours chez un couple de gays allemands, Hans et Dieter, qui faisaient chambres d'hôtes dans leur superbes maisons. Ils parlaient français, surtout Dieter qui n'avait presque pas d'accent contrairement à son compagnon.
    Ils ne faisaient chambres d'hôtes que pour une clientèle gay. C'est surtout Dieter qui s'occupait de leur maison d'hôtes car Hans travaillait au tribunal de la ville voisine.

    Cela m'avait donné l'idée de faire moi aussi chambres d'hôtes dans notre maison quand je me suis retrouvé sans travail.
    C'était possible puisque nous avions deux chambres en plus dans la maison et je pensais en emménagé une supplémentaire dans la dépendance.

    Mais je ne l'ai pas fait car Lionel me l'a fortement interdit. Il n'avait pas envie de se retrouver le soir en compagnie d'inconnus dans notre maison, fussent-ils gays !
    Il préférait être tranquille en rentrant du travail. Il trouvait aussi que c'était s'emmerder pour pas grand chose.

    D'un côté, il n'avait pas tout à fait tord. Cela m'aurait lassé au bout d'un moment, je pense. Et je n'aurais pas pu continuer à m'occuper de ses papiers à lui quand il en a besoin.
    Et puis, il aurait été plus difficile d'accueillir des hôtes en ce moment sachant que Kamy et la petite Anya (la fille de mon mari Lionel, pour ceux qui savent pas) occupent une chambre de la maison.
    Des hôtes n'auraient peut être pas aimer entendre un bébé pleurer pendant leurs séjours.

    Finalement, c'est très bien ainsi. Cela me fait moins de travail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, François.
      A présent, on peut dire que vous faites chambre d'hôte pour la mère de la petite Anya ;o)
      Lionel a certainement raison, tenir des chambres d'hôtes c'est quand même une sérieuse servitude et on ne sait jamais sur quels clients on peut tomber. S'ils sont cool, ça va, mais si ce sont des chiants, c'est la galère.

      Supprimer