lundi 3 juillet 2017

Les ouvriers du bâtiments


 Ah, les ouvriers du bâtiment ! Ce qu'ils sont forts et virils ! Qui ne fantasme pas sur eux et ne serait pas heureux de pouvoir passer un petit moment avec eux pour leur servir de vide-couilles ?


Le récit que voici m'a été envoyé il y a 10 ans par Ted pour le blog que je tenais à l'époque...


Salut à tous ! Moi c'est Ted, garçon début trentaine, plutôt pas mal avec un look très bcbg. J’adore les mecs très virils et m'exhiber devant eux, et je suis comblé depuis près d'un an : Juste en face de chez moi, on construit un immeuble ...

Putain j'en vois des mecs virils ... Que faire ? Un peu nigaud, j'hésitais beaucoup ! Je me montre à poil ? Je risque de me faire casser la gueule quand je sors !

Chassez le naturel, il revient au galop. Depuis Noël je visionne un film porno gay sur mon téléviseur orienté de manière telle que les mecs d’en face peuvent mater à mort !

Il n’a pas fallu longtemps avant d’entendre des râles de bêtes en rut ... Ouf la gêne ! Et mes voisins qu’allaient-ils dire ? Mais un moment de honte est bien vite passé et, encouragé tous les matins par quelques males virils qui se ruaient à la fenêtre pour mater la suite de mon film, je commençais à me montrer ... Soft dans un premier temps, le caleçon est vite tombé ... Je me suis mis à me caresser, à me branler, à me goder ... Bref, je vivais dans l'extase tous les matins ...

Mais je devais encore découvrir le plus excitant ! Samedi dernier, deux ouvriers étaient sur le chantier : l’un la bonne quarantaine, trapu, hyper viril, dégarni et barbu, le look catcheur turc avec des yeux de braises ;
l'autre plus jeune, max 25 ans, également fort mais plus en muscle, teint mat, il devait être de même origine que l’autre. Ils se ressemblaient d’ailleurs ...

Je me branle en les matant ... Sentant mon regard, le jeune détourne les yeux vers moi. Du premier étage où il se trouve, il ne peut voir que mon torse nu et imberbe ... Il cause à l’autre et disparaît pour reparaître au troisième étage ... Vue plongeante dans mon appartement ... Je suis mis à nu ! Je me dandine, me caresse, me branle ...

Cinq minutes passent quand l’autre disparaît à son tour et surprend le plus jeune la main dans son froc ! Il parait honteux, semble s'excuser, ... je pense que l’autre doit être son chef ...

Je regrette mon comportement et m’apprête à passer dans une autre pièce de mon appart quand le mec de la quarantaine me fait signe de venir ! Quoi moi ? Quelle émotion ! J’y vais ou pas ?

Basta ! Ça fait un mois que j’attends une invitation. Je suis toujours à poil, j’enfile un jeans et un pull et je descends pour les rejoindre ...
Je suis accueilli pas le "vieux". Son regard me brûle, il ne parle pas, je comprends que je dois rentrer. Il me pousse dans le dos et me force à monter au troisième étage. L’autre est là toujours mal à l’aise ... Et là, tout commence.

D’une voix grave, le plus âgé me dit : "fous-toi à poil et mets-toi à genoux pour me sucer." Il sort un énorme sexe massif très large mais pas trop long et me le fourre dans la bouche. Il me serre la tête contre son ventre, je pense étouffer. Il ordonne soudain au plus jeune : "Serkan, donne-lui ta queue à sucer !"

Serkan  a une superbe queue large et longue. Je me jette dessus assoiffé de sa semence ... Pendant que le plus vieux me palpe les fesses de ses grosses mains viriles ... et à l’occasion, je reçois une bonne fessée ! Je pousse des soupirs de plaisirs tout en suçant goulûment Serkan. Quand soudain le plus vieux dit à l’autre : "maintenant fils, à ton tour de me sucer !"

Je m’exclame : "fils ? Quoi ? Vous êtes père et fils ?"

Un rire sadique sort de la bouche du père ... "oui et ce petit salaud aime la bite ... Ça fait un mois que je le vois te mater !" "Vas-y p'tit pédé, suce ton père ! Tu aimes tant la bite !"

Serkan s'exécute, je me retire, mais le père ordonne qu'on le suce à deux,
il jouit rapidement sur nous ... mais manifestement en veut encore ...
Il me lance : "retourne-toi que je t'encule !" il demande alors à son fils de me lécher le cul pour bien l'humidifier ... "Je vais te montrer ce qu’on fait à un pédé." Et il m’enfonce son gourdin !

J'hurle de douleur. Mais très vite le plaisir est là. Serkan, se positionne à nouveau en face de ma bite et la suce.

Je jouis, son père jouit, Serkan jouit ... Je me rhabille et sans un mot quitte ce père et ce fils !

Ted


 Je vous rappelle que vous pouvez alimenter cette rubrique en nous envoyant des récits bandants inspirés par des histoires que vous avez vécues ou vos fantasmes de sexe entre mecs d'une même famille ou de mecs de générations différentes. Il vous suffit pour cela de nous écrire en utilisant le formulaire de contact qui se trouve dans la colonne de droite de ce blog.







Bonne journée à tous !

13 commentaires:

  1. Belles photos !

    Mais je pose la question !

    Pourquoi serait-ce les gars moins virils et musclés qui serviraient toujours de vide couilles aux mecs très virils ?
    Pourquoi ne serait-ce pas le contraire ?

    Quand on voit mon Philippe, qui est très viril (et personne ne peut douter de çà), se faire sodomiser, je ne vois pas pourquoi on peut penser que ce sont les mecs un peu moins virils qui sont des vide couilles.
    Et quand on voit la plupart des acteurs de pornos gay, on ne peut pas douter de leurs virilités. Excuser du peu !

    A noter que même si je ne suis pas aussi musclé et viril que mon Philippe, je ne me considère pas comme une vulgaire tapette.
    D'ailleurs mon chéri vient d'approuver ce que je viens d'écrire.

    Et je pense que beaucoup d'entre vous seront d'accord avec moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, bien sûr. L'inverse n'est pas interdit et est même vivement recommandé ;o)

      Supprimer
  2. Bonjour Damien , Bonjour Jean

    Superbe récit de l'ami Ted ; son histoire bien bandante m'a remémorer mes plans culs sur des chantiers en construction avec nos amis Turcs - Black et Maghrébins...hummm

    Que de bons souvenirs ma rondelle s'en souviens encore surtout Amir et c'est 28 cm...lol

    Belle fin de journée j’espère que la votre fut aussi ensoleillée qu'ici

    Amicales pensées - Patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice.
      Je suis heureux de te rappeler d'excellent souvenir en publiant cette histoire.
      Les journées sont de nouveaux magnifiquement ensoleillées ici aussi.
      Je te souhaite un très agréable jeudi.
      Bisous amicaux.

      Supprimer
  3. Hello Jean, Damien,
    Que de beaux outils sur ces chantiers; je serai plus attentif lors du prochain chantier que côtoierai, j'aurai les yeux bien ouvert et le reste aussi. Bravo pour les photos, j'aime particulièrement la n° 5.
    Ici, à nouveau un ciel d'azur et un lac de bleu profond.
    Bisous ensoleillés depuis la Riviera Vaudoise
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Philippe.
      C'est un N°5 de Charnel à ne pas confondre avec celui de Chanel qui est nettement moins plaisant pour nous.
      Ici aussi le soleil est revenu cette semaine et c'est très agréable.
      Je te souhaite un excellent jeudi sur la Riviera Vaudoise.
      Bisous depuis les tropiques ardennais.

      Supprimer
  4. A mon travail, j'en ai repéré un (collègue), à mon avis, il doit pas être étranger à l'homosexualité. Il est pas mal mais je ne me vois pas lui en parler. D'autant que je n'ai jamais vraiment discuté avec lui.
    On a jamais été sur des chantiers ensemble, ou alors si, mais avec un autre. Ce qui facilite pas la conversation.
    Et comme je ne bosse que le matin (sauf exception), je n'ai trop de possibilités de parler avec lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est prouvé que la plus grande part d'une conversation est non verbale. Cela veut dire qu'on envoie davantage de messages par son attitude (gestuelle, expression du regard, des yeux, ...) que par ses paroles.

      Supprimer
  5. Le premier, le quatrième et le sixième, les deux gars de la huitième et le dernier.
    Les autres sont moins intéressants pour moi, ils sont pas bear.

    L'histoire à lire est moyenne, pas assez trash pour un plan chantier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ! Là on voit clairement quelles sont tes préférences ;o)

      Supprimer
  6. ah que j'aimerais participer à une soiré entre copains où on échangerait nos expériences et nos fantasmes sur nos rencontres avec des ouvriers de chantier bien vicelards prêts à se faire sucer et branler par père et fistons.

    RépondreSupprimer