mercredi 21 juin 2017

Haut les bites pour le solstice d'été !


 Solstice d'été : le soleil nous offre aujourd'hui la plus longue journée de l'année. Reconnaissons qu'il se montre particulièrement généreux en ce moment. Marquons-lui notre reconnaissance en dressant vers lui nos étendards au gland bien gonflé.


Ne faisons pas honte à la chaleur qu'il nous prodigue. Que nos gays plaisirs soient torrides !




















Bon été à tous et que vos plaisirs soient chauds juteux !

26 commentaires:

  1. Que nos gays plaisirs soient torrides!
    Je chercherai d'honorer ton éspoir!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout le bien que je te souhaite ;o)

      Supprimer
  2. De superbes photos et de très beau mecs. La chaleur du soleil donne des envies.
    C'est chiant d'avoir des chaleurs comme celles là et d'être coincé à travailler sans pouvoir en profiter. Je préférerais passer ma journée tout nu à la plage avec mon chéri.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, Corentin. Ce doit être un supplice de travailler par cette chaleur, et pire encore pour ceux qui travaillent aux fourneaux. J'espère au moins que les salles sont climatisées.

      Supprimer
    2. Heureusement, oui, tout l'hôtel est climatisé. Mais en cuisine, il fait chaud quand même. Elle est grande et les plafonds sont hauts, cela compense le manque de clim.
      Le personnel de cuisine est celui qui souffre le plus de la canicule.

      Supprimer
    3. Heureusement que l'hôtel est climatisé !
      Ici, la canicule est finie, on en est revenu à des températures plus normales. Bientôt on se plaindra d'avoir trop froid ;o)

      Supprimer
  3. Ouah queue de belles queues , de bômecs et une belle jutée en finale. Tu vas encore faire monter la température sur le thermomètre, mais dieu que cela fait du bien. Petite suggestion, tu prends les mêmes à la fin de l'été et tu nous les montres bronzés, j'adorerais.
    Bisous bien coquins depuis les bords du Léman toujours aussi...
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Philippe.
      Je ne sais pas si je pourrais les retrouver à la fin de l'été mais, comme c'est parti, ils seront certainement aussi bronzés que ton magnifique ami :o)
      Bisous depuis les forêts ardennaises où il valait mieux rester à l'ombre aujourd'hui.

      Supprimer
  4. Vianney Colette22 juin 2017 à 15:48

    J'adore la deuxième photo mais les autres mettent aussi en appétit. Toutes les photos représentent des choses que j'aime mettre en pratique.
    J'attends d'ailleurs l'arrivée de Luis et Julien pour faire des exercices. Et si les mecs des photos veulent se joindre à nous, Luis, Julien et moi même en serons plus que ravis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais qu'on peut compter sur toi pour mettre tout cela en pratique, Vianney. J'imagine que votre trio avec Luis et Julien a dû être torride.

      Supprimer
    2. Pourquoi ne suis-je plus étonné avec Vianney ? Je me le demande !

      Sacré Vianney !!!

      Supprimer
  5. Des beaux mecs encore des beaux mecs ! Et le presque sosie de mon Lionel en prime (sur la 4e photo).
    Il doit te plaire celui là pour que tu le mette régulièrement sur les illustrations des articles du blog.
    Je ne vais pas m'en plaindre.

    Par contre, les photos d'orgies donnent envie. Nous en parlions avec Lionel ces jours-ci. Nous nous ferions bien un plan à plusieurs car nous n'en avons pas fait depuis un bon moment.
    Mais ce n'est pas avec Kamy et la petite que nous allons pouvoir organiser cela chez nous.
    Il va falloir qu'on s'invite chez des amis pour cela ou alors aller au sauna.
    Je vais le proposer à Lionel quand il rentrera du travail. Peut être pour ce soir même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lionel est-il lui aussi circoncis comme le mec de la photo #4 ? Je reconnais que c'est un très beau mec et qu'on aurait bien tort de se priver de le mater ;o)
      Il n'y a pas de mal à se faire du bien. Je vous souhaite donc une agréable partouze.

      Supprimer
    2. Moi, ce que je voudrais savoir, c'est une chose qu'on t'avait déjà demandé, François, mais à laquelle tu n'as jamais répondu. J'en profite d'y penser pour te le redemander.

      Ce que j'aimerais savoir, c'est si Lionel a été un partenaire de jeux de ton fils et de ton gendre avant d'être en couple avec toi ?
      Puisqu'il les connaissait avant que vous soyez en couple, il est possible que Lionel ait été un de leurs partenaires.

      Bien sûr, si tu trouves que ma question est déplacée, je comprendrais que tu ne veuilles pas y répondre.

      Merci quand même François.

      Supprimer
    3. En effet, Corentin, je ne pense pas que François ait jamais répondu à cette question. Il n'a peut-être jamais voulu avoir la réponse à cette question. En général, les parents n'ont pas envie de connaître les détails de la vie sexuelle de leurs enfants et réciproquement.

      Supprimer
    4. François connait déjà la sexualité de son fils, ils ont la même.

      Supprimer
    5. Vous êtes bien curieux !

      Je plaisante !

      Evidemment que Lionel a été un partenaire de jeux, comme tu dis, de mon fils et de mon gendre. Ils étaient et sont toujours amis mais cela n'empêchait pas l'amusement.

      Ils ne le font plus depuis que Lionel et moi sommes en couple (dans les circonstances que vous connaissez).
      Quand nous rencontrons d'autres mecs, Lionel et moi sommes toujours ensemble. On ne fait pas cela séparément.
      Si Lionel n'est plus un partenaire d'amusements de Cyrille et Stéphane, c'est à cause de cela. Et aussi parce que Cyrille et moi, en tant que père et fils, n'avons pas entre nous ce genre de relation.
      Au grand damn de Stéphane, qui aimerait bien cela au moins une fois comme il nous l'a déjà si souvent répéter.

      Comme vous le savez pour m'avoir lu souvent, je ne juge pas et je n'ai rien contre un inceste gay.
      Chez les autres. Pour Cyrille et moi, ce n'est pas à l'ordre du jour. Cyrille (comme Stéphane) ayant une vie plus débridée que la mienne a peut être (en secret) une telle envie mais il ne l'a jamais exprimée et n'en a jamais montré un enthousiasme débordant.
      Pour moi, c'est non.

      Supprimer
    6. Et non, Lionel n'est pas circoncis !

      Et non, nous n'avons pas fait de partouze. Papa a préféré rester au près de sa fille que de sortir.

      En même temps, il est crevé car il a beaucoup de boulot en route en ce moment.
      Je lui pardonne donc.

      Supprimer
    7. Merci pour tes réponses, François. Je comprends très bien que tu n'aies pas envie de partouzer avec ton fils. On a beau avoir l'esprit ouvert et ne pas juger ceux qui aiment ça mais ce n'est quand même pas évident de passer à l'acte. Ça peut bouleverser pas mal de choses et laisser des traces dont il est ensuite difficile sinon impossible de se débarrasser.

      Si Lionel n'est pas circoncis, alors il est encore mieux que le mec de la photo.

      Supprimer
    8. Merci François

      Je me doutais bien qu'il en était ainsi au sujet de Lionel et de tes fils et gendre.

      Ton gendre doit être très coquin s'il a des regrets que vous ne vous mélangiez pas tous les quatre.

      Je crois que Kalinours a raison par contre. Passer à l'acte peut bouleverser beaucoup de choses.
      Mais comme tu sais où tu en es de ton côté et que tu sais que cela n'est pas pour toi, tout est clair.
      C'est d'autant plus noble de ta part de ne pas juger ceux qui ont ce genre de relation.

      Supprimer
    9. A une ou deux exceptions près, on n'a ici que des témoignages de gars pour qui l'inceste n'a pas causé de problème mais j'en ai aussi reçu d'autres pour qui ça s'est très mal passé et qui refusent d'en parler sur le blog même de manière anonyme tant ils ont honte de ce qu'ils ont fait ou continuent à faire dans un perpétuelle combat entre la culpabilité et le besoin addictif de recommencer. Alors oui, ça peut être dangereux, même si je suis convaincu que François et Cyrille seraient capables de relativiser suffisamment les choses et ne pas en faire une maladie si cela devait leur arriver, lors d'une soirée beaucoup trop arrosée par exemple.

      Supprimer
    10. Bonsoir
      Je souhaite réagir à ce que vous dites sur les témoignages que vous avez reçus d'hommes qui ne souhaitent parler sur le blog au sujet de l'inceste à cause de la honte et de la culpabilité.
      Il faut savoir qu'il y a des incestes qui sont subis et non désirés. Il est vrai qu'il y a aussi des incestes désirés qui peuvent vous rendre honteux.

      J'ai été un amant pour mon propre père pendant quelques années. Pas pendant ma prime jeunesse. J'avais 29 ans quand cela est arrivé la première fois et lui 55.

      Je suis homo depuis toujours mais j'ai tardé à faire mon coming out. J'ai attendu l'année de mes 29 ans justement. C'est l'année du décès de ma mère. Je ne l'ai pas fait avant car ma mère ne l'aurait pas supporté. Elle avait des idées assez rétrogrades sur ces choses là. Alors je n'ai rien dit jusqu'à son décès.

      Mes parents étaient divorcés depuis 8 ans à ce moment là. Mon père était plus libéral que ma mère mais je ne pensais pas qu'il l'était à ce point là. Et j'étais en très mauvaise relation avec lui.
      Je lui ai annoncé être homo pour le faire chier. Une sorte de "je suis pédé et je te chie dessus".
      Il n'a rien dit et a laissé passer quelques jours avant de débarquer chez moi à l'improviste pour faire la paix entre nous. Cette démarche étonnante m'a fait plaisir et nous avons fait la paix. Mon père a proposé que nous passions plus de temps ensemble.
      Un soir, il m'a invité pour mangé avec lui. A l'apéritif, je me suis senti un peu patraque. Il avait mit quelque chose dans mon verre et en a profité pour abuser de moi sexuellement.
      Je n'étais pas totalement inconscient mais assez amorphe. Après j'ai surement dormi, j'étais nu dans son lit à mon réveil.
      J'ai compris ce qu'il s'était passé et j'ai confronté mon père. Il n'a pas nier quoi que ce soit et m'a annoncé être homo depuis toujours et être un accro au sexe.
      Malgré la honte qui m'a envahi, j'ai été incapable de lui refuser de baiser à nouveau, cette fois sans être drogué.

      Notre relation incestueuse était lancée et elle ne s'est pas arrêté à une seule relation entre nous. Mon père m'a entrainé dans une vie homosexuelle dépravée avec de très nombreux partenaires à la clé. Notre vie n'était faite que de partie de sexe, à deux, à trois ou en partouze démentielle en nombre de participants.

      Rien d'étonnant à ce que nous avons fini séropositifs. Ce qui ne nous a nullement décidé à changer de comportement. Nous étions dépravés et nos partenaires l'étaient out autant.

      J'ai tout arrêté à la mort de mon père. Il n'est pas mort du sida. Il est mort d'un cancer du poumon. C'était un gros fumeur et il n'est pas le seul dans ma famille à avoir eu ce type de cancer. Son père, mon grand père, aussi.
      Personnellement, je ne fume pas, j'ai toujours détesté les cigarettes.

      J'ai été honteux et j'ai été rongé par la culpabilité de cet inceste pendant plusieurs mois au tout début mais je ne pouvais pas arrêté. Je m'y suis fait et je me suis mis à aimer et être fier de ma sexualité. Mon père, lui, n'a jamais ressenti de culpabilité. Il disait que la vie devait être vécue et que le sexe était un des plus grand plaisir de la vie. Il adorait être homo, il ne s'était marié avec une femme que par convenance. Tout était bon y compris l'inceste avec son fils.

      Je n'ai plus de regrets mais aujourd'hui je souhaite une vie plus tranquille. J'ai 44 ans et je vis en couple avec mon copain qui a 41 ans. Il est lui aussi séropositif.
      Je lui ai tout raconté de ma relation avec mon père. Je ne cache rien.

      Il est rare que l'envie nous vienne de faire des rencontres en dehors du couple.
      Quand cela arrive, c'est juste pour un plan à trois.
      Je ne veux plus de partouze dégénérée et dépravée. Et mon copain n'a jamais aimé les plans à plus de trois ou quatre.

      Merci de me permettre de témoigner et merci de me lire

      Q.W.

      Supprimer
    11. Bonjour Q.W. et merci beaucoup pour ce témoignage. Ton père était un sacré coquin pour aller jusqu'à droguer son fils pour baiser avec lui. Et, il cachait bien son jeu puisque tu n'avais rien soupçonné de sa sexualité jusqu'à ce que tu lui dises que tu étais homo. Tu voulais le défier et finalement c'est lui qui t'a pris dans ses filets.
      La honte et la culpabilité sont des sentiments assez normaux en considération de l'éducation que l'on reçoit généralement et qui considère l'inceste comme comme une des fautes les plus graves qu'on puisse commettre. Il faut ensuite faire tout un travail sur soi pour remettre en question cette éducation.

      Supprimer
    12. J'ai failli rater ce témoignage très intéressant. Si le père drogue son fils pour baiser avec lui, il doit être sacrément dépravé et pervers.
      Ou taré, c'est selon !

      Manuel devrait y penser, lui qui veut absolument baiser avec son fils.


      En ce qui concerne François, Lionel et son fils et son gendre, c'est à voir.
      Mais je pense que quand François dit non, c'est non !

      Supprimer
    13. En effet, voilà une idée qui pourrait inspirer Manuel.
      Pour François et son fils, cela ne les intéresse pas et je crois qu'ils ne se lanceront donc jamais dans de tels plans, sauf s'ils se font hypnotiser ou droguer par Stéphane et Lionel.

      Supprimer