lundi 29 septembre 2014

Le contrat



Mon papa est dans tous mes fantasmes, ou presque. Je vous en ai déjà raconté deux, en voici un autre...

Un matin au petit-déjeuner, papa nous dit qu’il espère conclure un gros contrat, que la partie est loin d’être gagnée, que ça va être dur et qu’il va mettre toute la sauce pour que l’homme qu’il doit recevoir après-midi ne reparte pas sans avoir signé le contrat. Il nous demande de croiser les doigts pour que tout se passe bien en nous disant que, s’il emporte le marché, il nous fera une belle surprise.

Cet après-midi-là, j’apprends que le prof qu’on doit avoir pour les deux dernières heures est absent et qu’on peut retourner chez soi plus tôt. Je me dis que c’est un jour de chance et que ça doit être de bon augure pour le contrat de papa. Je me dépêche de rentrer pour savoir si le rendez-vous de papa s’est bien passé.

samedi 13 septembre 2014

Grasse matinée avec papa

Le matin, ma mère se lève très tôt pour aller travailler. Je l’entends souvent se lever, prendre sa douche, descendre dans la cuisine puis partir. Quand sa voiture est partie, je me lève à mon tour pour aller faire ma toilette. Quand je suis en congé, je vais faire un petit pipi puis je vais me recouche pour me lever beaucoup plus tard.

Papa a des horaires plus variables, selon les clients qu’il doit voir, s’il doit aller  à son bureau dans son entreprise ou s’il travaille à la maison,

Ce jour-là, je suis en congé et papa a prévu de rester à la maison. Quand j’entends la voiture de maman démarrer, je me lève pour aller faire mon petit pipi et, au moment où je rentre dans la salle de bain, je vois papa qui sort de sa chambre et qui vient lui aussi vers la salle de bain. Je laisse la porte ouverte, je sors ma bite du pantalon de pyjama et je commence à uriner. Papa vient se mettre à côté de moi, il sort lui aussi sa bite, la décalotte et commence à uriner de gros jets puissants d’urine bien chaude. En voyant sa grosse bite, je commence à bander. Papa me demande :

- Tu es déjà levé ? Tu n’as pas congé aujourd’hui ?

Je lui réponds :

- Si mais j’avais besoin de pisser, je vais aller me recoucher.

Il me dit :

- Moi aussi. Tu ne veux pas venir terminer la nuit avec moi dans mon lit ? Depuis qu’on s’est branlé ensemble, j’ai envie de recommencer. Je pourrais t’apprendre d’autres jeux si tu veux.