dimanche 11 juin 2017

On fait une petite visite des toilettes publiques ?


Un besoin urgent quand vous n'êtes pas chez vous ? Les toilettes publiques sont là pour vous soulager. Il y en a des propres et des moins propres, des discrètes et des moins discrètes ...


Je vous propose aujourd'hui une visite rapide en photos et vidéos de quelques toilettes méritant le détour ...














Et pour ceux qui ont le temps, voici deux "caméras cachées" dans ce qui paraît davantage être des "masturbatoriums" publics plutôt que des toilettes 😊






Bonne semaine de plaisirs juteux à tous !

20 commentaires:

  1. un lieu ou le matage et l'exhib sont facilités :))

    RépondreSupprimer
  2. Qui, parmi les gays n'a pas fait de rencontres ou eu des aventures dans les toilettes publiques ou qui ont commencé dans les dites toilettes ?

    Quand on sait qu'il y a des chiottes publiques vraiment dégueulasses et que cela ne pose pas de problèmes aux mecs qui draguent dedans ou y consomment leurs proies. Perso, je n'ai jamais baisé dans des chiottes dégueulasses.
    Si elles sont propres, passe encore.

    Je préfère aller ailleurs pour baiser même si la rencontre s'est faite aux toilettes. J'espère que la majorité font comme moi parce que sinon se sont de gros crados. Je trouve déjà qu'il y en a de trop chez les gays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, Jerôme.
      En effet, j'ai déjà eu des aventures dans des toilettes publiques :o)
      Tout comme toi, je ne pourrais pas baiser dans un lieu crade, que ce soit des toilettes ou un autre lieu. Déjà que je ne peux pas utiliser des toilettes pour leur usage normal si elles ne sont pas propres !
      Bonne semaine.

      Supprimer
  3. savez vous qu'en Italie les toilettes des routes sont des lieux de cruising? Mais je pense que c'est le même en France et partout

    Merci pour ton commentaire ici:
    http://menforxersex.blogspot.it/2017/06/contact.html

    Bonne semaine nouvelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je sais, et pas seulement celles des routes, celles des gares aussi, je le sais par expérience :o)
      Oui, ce doit être la même chose partout.

      Supprimer
  4. Bonjour Damien , Bonjour Jean ,

    Merci pour cette mise en bouche matinale

    Comme le précisent tes lecteurs ci-dessus qui n'a pas au moins une fois niqué dans les toilettes .

    Personnellement si c'est crade je fuis le lieu

    Bonne semaine à tous les Deux ainsi qu'à vos visiteurs

    Amicalement - Patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en déduis donc que tu l'as déjà fait aussi, Patrice :o)
      Pour les lieux crades, il faut vraiment être crade soi-même (ou peut-être avoir passé plusieurs années sur une île déserte, et encore) pour avoir envie d'y rester ne fût-ce qu'une minute.
      Bonne journée à toi.
      Bisous amicaux

      Supprimer
  5. Hello,
    Pour mon compte, nous avons ici dans ma ville, WC public s'appelant "Le Bois d'Amour", c'est un petit bois situé au milieu de la ville et un endroit connu des gays de la région et l'on y fait de belles rencontres. Je vous raconte une anecdote qui m'est arrivée dans cet endroit : un soir après le boulot, j'ai eu un besoin urgent et je me suis rendu dans ce lieu pour me soulager et plus... du beau monde le fréquentait, surtout un jeune mec super monté, exhibitionniste qui draguait et se faisait draguer, 3-4 personnes se le partageait, j'étais du nombre, tout à coup descente de police qui interpelle tout le monde présent et qui nous emmène au poste: contrôle d'identité et interrogatoire. Cela a duré plus d'une heure, et bien entendu pas question d'avertir qui que ce soit. Quelques semaine après, re-convocation, mais par la police judiciaire cette fois. Qu'elle ne fut pas ma surprise d'apprendre que le bômec en question était recherché pour agression sexuelle en ville de Lausanne et qu'il avait été reconnu et dénoncé ici en ville. Une aventure qui a marqué ma toute jeune vie d'homme aimant les hommes, depuis lors, j'ai eu d'autres belles aventures gaies.
    Voilà, merci pour ce sujet bien ficelé tant en vidéo qu'en photos avec une préférence pour la dernière, miam, miam...
    Bonne semaine et gros bisous depuis les bords du Léman
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, mon cher Philippe, il me semble que tu l'as échappé belle cette fois-là. Tu ne devais pas en mener large quand la police t'a emmené au poste. Mais, que te serait-il arrivé si tu t'étais retrouvé seul avec ce jeune agresseur de pédés dans ces pissotières ? Là, vous étiez à plusieurs et ne risquiez certainement pas grand chose puisque plus nombreux que lui.
      Je te souhaite une bonne journée au bord de ton radieux Léman.
      Bisous.

      Supprimer
  6. Vianney Colette12 juin 2017 à 17:57

    Je ne suis pas habitué à draguer aux toilettes.
    Je rentre de mon lieu de drague favori. Après midi morne, peu de fréquentation. Bizarre pour un lundi qui est habituellement un jour de grosse fréquentation ici. Un gars dit que c'est parce que le lundi, c'est le jour des hommes mariés pères de famille qui pas pu baiser du weekend avec bobonne et viennent se rattraper le lundi avec d'autres gars parce qu'elles sont bien pleines.
    Ouais, possible !
    N'empêche que des gars mariés, il en passe tous les jours, pas que le lundi.

    Jolies photos et vidéos. J'adore la photo animée du haut. Je devrais peut être essayé les plans toilettes moi aussi. Pour changer un peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Vianney, ce n'est pas étonnant qu'il y ait moins de monde à la bonne saison si tôt en journée. Par contre, les longues soirées peuvent être beaucoup plus mouvementées.
      A mon avis, ça ne va pas s'arranger avec les vacances, surtout s'il y a beaucoup de passage de touristes avec leur ribambelle d'enfants.

      Supprimer
    2. Vianney Colette13 juin 2017 à 19:54

      Non, on est tranquille sur ce lieu de drague. Il y a des promeneurs hétéros, des sportifs par exemple, mais ils ne s'aventurent pas dans certains endroits de la forêt.
      Il y a trois choses à éviter quand tu vas draguer à cet endroit. Le secteur du parcours de santé, les abords du petit étang et les abords du centre équestre (et les chemins dans lesquels, ils font leurs randonnées à cheval).
      Les propios du centre équestre sont de fieffés cons homophobes. S'ils voient des gays trainer dans leur secteur, ils sont capables d'appeler les flics. Ils doivent nous confondre avec des pédophiles. Et comme il y a beaucoup de gosses à ce centre équestre ceci explique cela.
      Ils n'y a pas que pour cela que se sont des cons.
      Il y a deux ans, je leur ai fait des travaux au blacks par l'intermédiaire d'un ami qui les connait bien, puisque sa fille monte à cheval. Ils sont pétés de tunes et ils ont essayé de m'arnaquer sur le paiement. J'ai eu toutes les peines du monde à me faire payer et ils n'ont pas arrêter de critiquer mon boulot pour faire baisser le tarif. Mais je ne me suis pas laissé faire.

      Si tu évites les endroits cités, tu peux draguer relativement tranquille. C'est un bon lieu de drague.

      Supprimer
    3. Il ne faut pas nécessairement confondre homo et pédophile pour appeler les flics. Il suffit qu'ils aient peur que des enfants tombent par hasard sur des hommes en pleine action. Il faut reconnaître que ce n'est pas un spectacle pour eux.
      Sinon, ce sont souvent ceux qui sont pétés de tunes qui sont les plus près de leurs sous.

      Supprimer
    4. Je comprends pour le centre équestre. Mais pourquoi éviter le parcours de santé ou l'étang. Parce qu'il y a trop d'hétéros et d'enfants là aussi ?
      De toutes façons toi, Vianney, et les autres gays du coin avaient des solutions de replis qui ne vous empêche en rien de faire des rencontres. C'est le principal.

      Les gens qui font de l'équitation semblent toujours hautains, penser qu'ils sont au dessus des autres. C'est ce que j'ai remarqué.
      En fait, ils se trompent. Ils ne sont au dessus des autres que parce qu'il sont juchés sur un canasson. Quand ils vont aux chiottes, ils sont à la même hauteur que nous.

      Supprimer
    5. Tu es philosophe, Corentin :o)

      Supprimer
  7. Salut ma "vrai" 1ere fois a eu lieu par une rencontre dans des WC public, j'en garde un bon souvenir, sinon j'avoue aimer matter les mecs aux urinoirs sur chiottes autoroute. Continue ton blog @++.Sam

    RépondreSupprimer
  8. Avant internet le seul moyen de rencontrer des hommes pour baiser c'était les toilettes publiques , c'est dans une d'elle qu'à 17 ans j'ai été déniaisé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait aussi les petites annonces dans les journaux. Chez nous, les journaux publicitaires toutes-boîtes avaient toujours plusieurs annonces de mecs recherchant des mecs.

      Supprimer