samedi 29 avril 2017

Plus de 40 ans de différence, et pourquoi pas ?


 A 64 ans, Francis a un jeune amant de 17 ans. Quarante-sept ans séparent ces deux hommes et pourtant ça fonctionne. Lisez plutôt le témoignage que Francis nous a transmis dans les commentaires de l'article du jeudi 29 septembre 2016.


Je suis un "vieux" de 64 ans. Personnellement je ne me vois pas comme un vieux. Vieux, c'est dans la tête. Je connais des bonhommes nés largement après moi et qui sont plus vieux que moi question mentalité. J'ai bien les cheveux grisonnants mais ils participent à mon charme. Sinon je suis bien conservé, j'ai les fesses encore bien fermes et je suis dynamique. Je prends soin de moi en faisant du sport : gym, un peu de musculation, natation, cyclisme. Je suis jeune dans ma tête et je m'entends généralement bien avec les "vrais" jeunes.

Homosexuel (jamais avec une femme), j'ai toujours été discret sur ma vie sexuelle. Je n'ai fait mon coming-out qu'à l'âge de 40 ans lors d'un repas de famille chez mes parents. Ce n'était d'ailleurs pas prévu, mais contrairement à d'habitude, j'ai mal supporté les blagues homosexuelles qu'un beau frère nous sortait comme une rengaine à chaque repas. Je ai lui demandé d'arrêter parce que j'étais homosexuel et qu'entendre ses conneries me déplaisait fortement.

Mes parents étaient blêmes et sans voix. J'ai reçu l'hostilité de certains membres de la famille, d'autres ne disaient rien. On m'a reproché de balancer cela à table devant les enfants. J'ai fait remarquer que les conneries homosexuelles de mon beau frère n'avaient pas semblé les gêner. Le ton est monté. Mon père s'est alors levé et nous a ordonné d'arrêter de gueuler, que nous étions une famille et que dans les familles on doit tous s'accepter tels que nous sommes, que ceux qui n'étaient pas d'accord avec cela n'avaient qu'à quitter la table et prendre la porte sachant que ceux qui le feraient la trouverait définitivement fermée. Personne n'est sorti et la discussion était close.

La gueulante de mon père, qui m'était autant adressée qu'aux autres, avait fait son effet, mon père étant très écouté et respecté. Mais en gueulant il acceptait en quelques sortes mon homosexualité. Il m'a tout de même reproché d'avoir fait cette révélation en plein milieu d'un repas de famille que j'aurais pu gâcher. D'après lui, j'aurais pu faire cela bien des années plus tôt pour éviter ce genre de conneries. Par contre que je sois homosexuel, il s'en foutait tant que j'étais heureux.

Je pouvais venir aux repas de famille avec mon ami si j'en avais un. Ce que j'ai fait par la suite avec mes différents compagnons.

J'en ai eu plusieurs mais je n'ai vraiment vécu qu'avec un seul, Bruno, pendant 11 ans. Il vivait chez moi et on avait mis son appartement en location. Quand on s'est séparé, il l'a récupéré.

Avec les autres j'ai toujours fait appartements séparés quelle que soit la durée de la relation.

Bruno avait 15 ans de moins que moi. Avant mes 40 ans qui ont été une année charnière pour moi, mes amants sérieux pouvaient aussi bien être de mon âge ou légèrement plus jeunes, légèrement plus vieux ou franchement plus âgés. Après mes 40 ans je choisissais toujours des plus jeunes pour compagnons, ceux de mon âge ou plus vieux ne devenant que des amants occasionnels.

Mais, je n'ai jamais eu autant de différence que dans ma relation actuelle. Mon actuel amoureux à 47 ans de moins que moi. Il s'appelle Côme et il a eu 17 ans le 22 août. Je l'ai rencontré il y a pas encore tout à fait deux ans. Il passait souvent devant chez moi à vélo seul ou avec des copains. Il habite pas très loin de chez moi. Parfois, quand j'étais dans mon jardin devant la maison ou sur le trottoir, il disait bonjour d'autres fois non. Je ne me préoccupais pas de lui jusqu'à ce que je le rencontre sur le lieu de drague du coin. Il m'a reconnu et il m'a dragué. Je me suis laissé embobiner. Il a voulu qu'on se revoit. Et on est tombé amoureux.

La différence d'âge ne le gêne pas. 47 ans c'est pourtant pas rien. Il m'engueule si je dis que je suis trop vieux pour lui. Ses parents le laissent assez libre, ils lui font confiance. Il est l’aîné de ses frères et sœurs et il a 5 ans de plus que son cadet ce qui lui confère une certaine autorité sur eux. Il travaille le samedi matin et les matins pendant les vacances à la quincaillerie de ses parents. C'est pourquoi ils le laissent assez libre. Sinon bien sûr il est au lycée et il passera le bac en juin prochain. C'est un beau petit homme avec sa barbe naissante.

Je suis retraité, alors je calque mon emploi du temps en fonction du sien. Je suis amoureux et c'est réciproque. Je sais bien qu'à 64 ans, je vis là le dernier amour de mon existence et c'est peut être pour cela que je suis si amoureux.

J'ai caché à la plupart de mes amis, même homos, ma relation avec Côme parce qu'il n'a que 17 ans. Mais depuis je l'ai dit à certains et je leur ai présenté. Certains m'ont dit que j'étais fou d'avoir une relation avec un mineur. Ils disent que baiser est une chose mais s'engager dans la durée en est une autre. Certains me disent que j'ai raison de vivre pleinement cette relation puisque l'amour est partagée.

De toutes manières, c'est trop tard, je suis trop engagé avec lui et je l'aime. Je ne vais donc pas rompre maintenant avec lui. C'est lui qui rompra quand il en aura marre de voir ma tête ou qu'il me trouvera vraiment trop vieux. Mais, à la façon dont nous faisons l'amour, c'est pas pour tout de suite.

Je sais très bien que Côme, à son âge, n'a pas très envie d'avoir un seul partenaire, il a besoin de découverte. Je le comprends car moi même j'ai du mal à être monogame. On a donc mis les choses au point. Il peut rencontrer d'autres hommes ou garçons sans ma présence s'il le souhaite et je peux en faire autant mais il ne doit pas y avoir de mensonges entre nous. Nous pouvons également être ensemble pour partager un partenaire ou deux.

En vérité, même si je m'en réserve le droit au nom de la parité entre nous deux, je ne me précipite pas pour faire des rencontres en dehors de notre couple. Non pas que ce n'est pas déjà arrivé mais je n'en éprouve pas autant le besoin.

Côme a eu quelques affaires avec d'autres mais qui ne vont pas très loin. Il est vrai que nous passons le plus de temps possible l'un avec l'autre pour compenser que nous ne dormons pas ensemble. C'est facile puisque j'adapte mon emploi du temps en fonction du sien. Cela ne lui laisse pas trop de temps pour d'autres que moi.

Nous faisons parfois des parties à trois ou quatre avec des amis de l'un ou de l'autre ou des deux mais on ne veux pas que se soit trop souvent. Et surtout on préfère que se soit improvisé et non prévu à l'avance même si c'est parfois le cas.

Je ne tiens donc pas Côme en laisse car cela ne sert à rien et est contre productif. Nous nous aimons, alors je ne vais pas jouer les vieux cons pour aller perdre mon chéri et gâcher tout ça. Cela arrivera bien assez tôt quand Côme ne verra plus de moi qu'un vieux machin.

Sinon, quand nous sommes ensemble, nous faisons des tas de choses autre que l'amour. Des balades à vélo, de la musculation ou de la gym, on se baigne dans ma piscine, on regarde des vidéos ou on va au cinéma, on écoute de la musique, on fait les boutiques, on va quelques fois au restaurant. Je lui fais découvrir aussi les lieux culturels de la région, les musées par exemple. Et, quand c'est possible, on reçoit chez moi ses amis (seulement ceux qui sont gays évidemment à cause de la discrétion) et certains des miens pour faire un barbecue ou un repas sympa.

On est donc pas figé sur le sexe qui est pourtant important pour nous car nous sommes très compatibles en ce domaine et apprécions les même choses.


Un grand merci à Francis pour ce témoignage !















Bon dimanche à tous !

16 commentaires:

  1. Superbe témoignage et belles photos d'accompagnement.

    Nous avons passé une bonne soirée hier soir avec Franck et Roman. J'avais pensé à mettre mon T-shirt Tea for two mais nous n'en avons pas eu besoin. A peine nous étions arrivé qu'un mec venait nous aborder pour nous demandé si nous étions Philippe et Corentin. C'était Franck.
    Nous avons bu un verre sur place mais après nous avons bougé pour aller ailleurs parce que je ne suis pas un fan du Traxx.

    Franck et Roman sont bien beaux tous les deux. Roman semble plus réservé que Franck.
    Nous avons bien accroché avec eux. On va se revoir.
    Ils ont l'intention de nous présenter leurs amis Enzo et Chris.

    C'est sympa d'avoir pu mettre un visage sur Franck. Mais attention, même si il a bien accroché avec Franck, Philippe m'a prévenu qu'il n'avait pas l'intention de rencontrer tous les mecs qui viennent sur le blog, sinon on en finirait plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne vous demandera pas trop de détails d'ordre privé mais, d'après ce que je lis ici, cette sortie à quatre a dû être beaucoup plus agréable que celle de l'autre jour au sauna. J'en suis très heureux car ça aurait pu se passer tout autrement puisque vous ne vous étiez jamais vus. Je sais aussi que des rencontres avec d'autres ne peuvent qu'être occasionnelles pour vous et je comprends très bien que Philippe ne veuille pas en faire une habitude avec tous les Girondins (et autres de passage là-bas) qui viennent sur le blog. Pour nous, c'est la même chose. Nous avons pour principe de ne pas donner suite aux demandes de rencontre de ceux qui viennent sur le blog. Nous préférons voir les mecs en chair et en os avant de nous engager. De toute façon, si ce sont des mecs de notre région, il se peut qu'on a déjà eu l'occasion de se rencontrer. Alors soit on n'a pas été attiré les uns par les autres et il n'y a aucune raison pour que ça change, soit on a déjà fait des choses ensemble et donc on n'a pas eu besoin du blog pour se rencontrer. Sinon, comme tu le dis, on n'en finirait plus :o)

      Supprimer
    2. Nous avons juste passé la soirée à boire un verre et à discuter. Entre couples de gays qui se racontent des trucs de gays et d'autres trucs qui n'ont rien à voir.
      On a parlé un moment de politique mais heureusement pas toute la soirée. Franck est assez virulent dans ce domaine. Comme mon chéri qui s'énerve quand il entend des conneries de la part des hommes ou femmes politiques. Surtout en ce moment.

      Alors non, il n'y a rien eu que tu peux qualifier "d'ordre privé". Nous n'étions pas venus avec cet objectif. Et puis, je l'aurais raconté, puisqu'il parait que je ne fais que raconter ma vie sur ce blog d'après un anonyme.
      Mais moi, ma vie, elle est intéressante. Je devrais en faire une série télé.

      Supprimer
    3. Je rajouterais que ma série télé ne serait sans doute pas regardée par cet anonyme.

      Quel dommage !

      Supprimer
    4. Ah la la, la politique est un sujet bien épineux pour le moment et il vaut mieux être plus ou moins sur la même longueur d'onde si on ne veut pas s'étriper. Moi aussi, j'ai tendance à m'emporter quand j'aborde le sujet et je peux te dire que je fulmine pas mal pour le moment, même si je ne suis pas Français.
      Cela dit, même si je n'oserais jamais vous demander de raconter les détails croustillants, je n'en espérerais pas moins que tu nous les racontes et que Franck rajoute les détails que tu aurais oublié de nous révéler :o)

      Supprimer
    5. Tant pis pour lui. Moi, je la regarderais en tout cas, surtout s'il y avait des scènes pour adultes avertis :o)

      Supprimer
  2. Bonjour Damien Bonjour Jean

    Superbe récit en ce dimanche dominical

    Merci pour le choix de photos

    Quand on apprécie un mec peu importe l'âge

    A 17 ans mes amants avaient tous entre 40 et 65 ans les garçons de mon âge à une ou deux exceptions prêts ne m’intéressaient pas

    Désormais c'est l'inverse mes amants sont très jeunes.

    Agréable journée à Tous les deux ainsi qu'à vos lecteurs

    Amicales pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice. Nos désirs évoluent avec le temps. Je n'ai jamais été attiré beaucoup par des hommes plus âgés que moi. Pendant longtemps, c'était des garçons de plus ou moins mon âge et puis j'ai de plus en plus été attiré par les plus jeunes.
      Amicalement.

      Supprimer
  3. inages: tous les deux sont bien chanceux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, Xersex, la chance sourit aux audacieux :o)

      Supprimer
  4. Merci Jean, Damien pouce ce beau récit, merci à son auteur. Bien belles photos, elles sont bien en phase avec le témoignage. Beau et bon dimanche à vous deux et gros bisous depuis les bords du Léman.
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Philippe. J'ignore si les photos sont bien en phase avec le témoignage vu que je n'ai jamais vu Francis ni son jeune ami Côme. J'ai quand même cherché des images avec une différence d'âge significative pour que ça puisse plus ou moins coller.
      Bonne semaine et bisous depuis les forêts ardennaises

      Supprimer
  5. Vianney Colette30 avril 2017 à 14:53

    Je me rappelle avoir lu ce témoignage. Jolies photos.

    Journée pluvieuse qui fait que je ne peux aller sur mon lieu de drague favori.
    C'est donc décidé, je vais faire la route jusqu'au sauna après ma visite sur le blog.

    Bon weekend prolongé à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Vianney. J'espère que tu as passé un bon après-midi au sauna et que tu y as fait d'agréables rencontre.
      Bonne semaine à toi.

      Supprimer
    2. Vianney Colette2 mai 2017 à 16:49

      Non, dimanche était pas terrible au sauna. J'ai un peu traficoté mais rien d'exceptionnel.
      Par contre, mon lundi a été plus profitable. Je suis retourné au sauna l'après midi, c'est rare deux fois en suivant. J'ai rencontré deux mecs intéressants (des jeunots de 19 et 22 ans) avec qui j'ai passé tout l'après midi. On a échangé nos numéros de portables. On va donc se revoir. Ils viendront chez moi.
      Je suis ensuite rentré chez moi mais pour mieux ressortir plus tard vers un lieu de drague nocturne. Il y avait pas grand monde à cause du temps.

      J'ai rencontré un mec de mon âge qui m'a proposé d'aller chez lui. C'est bien, parce que ce mec a un parcours semblable au mien sur quelques points. Il est un "homo récent". Sauf que lui, il était encore en couple hétéro quand il a commencé à développer son attirance pour les hommes. Il a divorcé après.
      On a comparé nos impressions sur l'homosexualité et nos façons de la vivre. Il est plus sage que moi. Il n'est pas aussi souvent que moi sur les lieux de dragues et va rarement au sauna. Il a un régulier.
      J'ai échangé mon numéro de portable avec lui aussi pour que nous puissions devenir des réguliers l'un de l'autre.

      Moi qui souhaitais, il y a quelques mois, me faire au moins un ami gay, je suis en train de me confectionner un agenda de connaissances de plus en plus remplis.
      Tous ne sont pas de vrais amis, mais j'en considère certains comme tel.


      Supprimer
    3. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, Vianney. Heureux donc que ta deuxième journée au sauna ait été productive. C'est vrai que pour quelqu'un qui ne connaissait personne dans le milieu gay il y a quelques mois tu as à présent un beau palmarès à ton actif dont quelques gars avec qui tu peux parler sérieusement. Comme quoi, quand on franchit le pas, il ne faut pas longtemps pour trouver sa place.
      A bientôt.

      Supprimer