mardi 11 avril 2017

Peut-on s'épanouir en couple sans pénétration ?


 Quand deux mecs attirés l'un par l'autre commencent à se parler, la question "es-tu actif ou passif ?" vient rapidement sur le tapis. S'ils sont tous les deux exclusivement actifs ou passifs, ça craint pour la suite, à moins que l'un des deux ait tellement envie de l'autre qu'il soit disposé à changer d'attitude.


Si les deux hommes tombent follement amoureux l'un de l'autre au-delà d'une simple attirance physique, pensez-vous que leur couple peut tenir à long terme s'ils sont tous les deux exclusivement actifs ou passifs et n'arrivent dès lors pas à concrétiser leur amour par la pénétration ?


Certes, les plaisirs sexuels entre hommes ne se réduisent pas à la seule pénétration anale, il y a aussi les contacts serrés des corps l'un contre l'autre, les caresses, les baisers, ... Mais, il me semble que la pénétration est ce qu'il y a de plus intime et de plus fort dans l'union de deux corps. Alors, peut-on vraiment s'en passer ?


La question n'a rien de rhétorique. Je n'ai pas de réponse toute faite qui puisse s'appliquer universellement à tous les gays de la planète et je suppose d'ailleurs qu'il n'en existe pas puisque nous sommes tous différents. Les besoins affectifs et sexuels des uns ne sont pas forcément ceux des autres. La question est donc de savoir comment chacun se positionne personnellement par rapport à la pénétration. Est-elle pour vous indispensable, importante, secondaire ou carrément superflue ? ...

















22 commentaires:

  1. Je ne pose jamais la question '"es tu actif ou passif". Je trouve cette question très con.
    Ce n'est pas parce qu'on est deux actifs ou deux passifs qu'on ne peut pas prendre du plaisir ensemble.
    Avant j'étais essentiellement actif. Deux ou trois petites fois passif pour voir.
    Et puis un jour tu rencontres un mec uniquement actif et tu as très envie de lui. Tu vas te passer de ce mec uniquement parce qu'il est actif ? Et bien non, j'ai préféré être passif.

    Depuis, j'ai compris que je pouvais être les deux. Et il en est de même pour tout les mecs s'ils se donnent la peine de voir plus large que leur vision étriqué de pédés de base.
    Quand je m'en donne la peine et si j'en ai envie, j'arrive pratiquement toujours à baiser des mecs qui se croient uniquement actifs.
    Et l'inverse est aussi vrai. J'ai souvent réussi à me faire baiser par des mecs essentiellement passifs.

    Et même quand il n'y a pas de sodomie entre partenaires, on peux quand même prendre du plaisir. Je suis sûr que vous vous êtes fait plaisir sans pénétration anale avec certains de vos partenaires ?
    Si ce n'est pas le cas vous êtes nuls et irrécupérables.

    Quand on fait l'amour avec mon copain, on ne s'enfilent pas à chaque fois. Et pourtant, on prend notre pied.
    La pénétration, c'est excellent mais pas obligatoire à chaque fois.

    Je pense que s'il vous faut enculer un mec à tout prix à chaque fois que vous baisez, c'est un comportement égoïste et finalement vous n'êtes généralement pas un bon coup parce que vous ne pensez pas au plaisir de votre partenaire.
    C'est ce que j'ai remarqué à force de mes rencontres.

    Amusez vous quand même !

    Randy, 38 ans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, Randy, et merci pour ta réponse. A l'inverse de toi, je suis d'un naturel passif mais le hasard des rencontres a voulu que je rencontre plus souvent d'autres passifs et, comme toi qui es devenu passif pour ne pas passer à côté de mecs qui te plaisaient, je suis devenu actif pour les mêmes raisons. Ainsi, j'ai été beaucoup plus souvent actif que passif dans mes relations de couple. J'ai aussi eu des relations de couple de longue durée avec des garçons qui n'étaient pas actifs et qui ne me demandaient pas non plus de l'être si bien que nous pouvions très bien nous passer de la sodomie et je dois dire que ça ne me manquait pas du tout.
      Je comprends donc que tu puisses trouver que la question "es-tu actif ou passif ?" est conne. De mon côté, je la trouve réductrice. Ça m'agace quand on me la pose et ça ne m'engage pas à aller plus loin avec celui qui me la pose. Cela n'enlève évidemment rien au plaisir qu'on peut prendre à baiser et à être baiser.
      Bonne fin de semaine et à bientôt.

      Supprimer
  2. Je suis assez d'accord avec toi Randy.
    Je suis actif/passif moi aussi. Parfois la pénétration n'est pas de mise dans ma relation avec mon copain.
    J'ai déjà eu de bons orgasmes avec des mecs sans pénétration. Pourtant, j'aurais du mal à supporter de ne jamais pénétrer de mecs ou de ne jamais me faire limer moi même.

    Néanmoins il y a des gars qui sont homosexuels et qui ne sont ni actifs, ni passifs. Tout ce qui se passe au niveau anal ne les intéresse pas.
    Je ne sais pas comment ils font mais moi je pourrais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, Franck, il y a des homos qui ne sont ni actifs ni passifs mais c'est assez rare qu'on en parle. Pourtant, comme on l'a souvent dit sur ce blog, le monde homosexuel est très varié et il appartient à chacun de trouver son plaisir comme il l'entend. Je pense donc que ceux qui ne sont pas intéressés par la sodomie peuvent très bien vivre sans. Mais, je comprends aussi que ceux qui apprécient les plaisirs de la pénétration auraient du mal à s'en passer définitivement.
      Bonne fin de soirée et à bientôt.

      Supprimer
    2. Salut Franck
      Content de te revoir.

      Avec Philippe, on ne se baise pas non plus à chaque fois qu'on fait l'amour. Il est déjà arrivé qu'il n'y ait aucune sodo entre nous pendant toute une semaine même si on fait l'amour.
      Et on ne fait pas l'amour tous les jours non plus. Mais il y a des jours où on baise deux ou trois fois dans la journée.
      Par exemple, aujourd'hui on est mercredi. Jeudi en fait au moment où j'écris ces lignes, mais pour moi c'est toujours mercredi puisque je suis pas encore couché.
      Et bien, la dernière fois qu'on a fait l'amour, c'était samedi soir.
      C'est pareil chez tous les couples.

      Supprimer
    3. Merci pour ta réponse, Corentin. J'ignore si c'est pareil pour tous les couples car il y a une grande diversités chez les homos mais j'imagine que ça doit quand même être ainsi dans la plupart des couples.
      Bonne fin de soirée.

      Supprimer
  3. Hello vous tous,
    Il est vrai que le plaisir peut prendre des formes différentes, se caresser, se branler, se sucer et le tête-à-queue c'est juste pure bonheur. Je parle en connaissance de cause, ayant subît une opération spécifique aux hommes. Merci Jean pour ces belles photos toutes plus attirantes les unes queue les autres et surtout bien mise en valeur.
    Belle journée et gros bisous depuis les bords du Léman qui a repris sa belle couleur bleu profond.
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, Philippe. Prendre de l'âge n'a pas que des avantages et les "petits" problèmes de santé ne nous permettent plus d'assurer comme quand nous avions 20 ans. L'opération dont tu parles n'est pas le seul problème. Il ne faut en effet pas perdre de vue qu'un homme sur trois de plus de 40 ans rencontre des problèmes d'érection, ce qui est plutôt handicapant pour quelqu'un qui est essentiellement actif. Heureusement, comme dit le proverbe, "à quelque chose malheur est bon". Ainsi, on apprend vite à varier les plaisirs pour conserver une sexualité épanouissante.
      Passe une bonne journée aux bords du Léman. Bisous depuis les forêts ardennaises.

      Supprimer
  4. Quand j'étais plus jeune, je veux dire adolescent, mon copain et moi passions beaucoup de temps à nous sucer, nous branler, nous caresser et nous embrasser de partout. Et ça, sans jamais se pénétrer au niveau anal.
    On se prêtait à ses petits jeux trois ou quatre fois par semaine pendant environ trois ans de nos 13 ans à nos 16 ans.
    C'est avec d'autres mecs que nous avons chacun franchi le pas de la sodomie. Lui à 16 ans avec un mec qui devait en avoir 22, et c'est d'ailleurs pour cela que notre relation s'est terminé.
    Moi à 17 ans avec un gars de mon âge dont j'ai fait mon nouveau copain et avec qui je faisais en sorte de narguer mon ancien parce que j'avais eu du mal à avaler qu'il baise avec un autre et me laisse tomber pour lui.
    On s'est fait la gueule longtemps mais après plusieurs années on est redevenu amis. Seulement amis, pas partenaires de nouveau.

    A ce moment là, quand nous ne nous pénétrions pas analement, cela ne nous manquait pas. On n'était pas pressé pour ça. En plus, on avait la trouille, moi surtout, de mettre nos bites dans un endroit qui servait aussi à faire caca.
    On ne savait surtout pas trop comment s'y prendre. On ne pouvait pas demander de conseils à qui que ce soit et on ne connaissait pas d'autres gays avec qui se confier. On vivait à la campagne. Pas facile !

    C'est pourquoi, j'ai été très heureux de répondre aux questions du fils d'un de mes voisins quand il est venu me demander conseil. Il avait 16 ans et avait un copain de son âge. Il me rappelait moi, plus jeune.

    Je précise que je suis aujourd'hui largement trentenaire et que tous mes voisins sont au parfum pour mon homosexualité. Je suis bien établi dans ma commune de trois mille habitants où je suis commerçant et membre du comité des fêtes. J'ai aussi été président deux années de suite du club de tennis local. Les gens savent donc qui je suis et avec qui je vis.
    Parce que j'ai un mec depuis six ans avec qui je suis pacsé.
    On pense mariage pour plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ludovic. Ah, je comprends ta frustration quand ton ami d'adolescence t'a laissé tombé pour baiser avec un autre. A ta place, je me serais senti trahi et je lui en aurais voulu à mort, et puis j'aurais comme toi tout essayé pour le lui faire regretter. Heureusement, les peines de cœur de l'adolescence ne sont pas éternelle et on peut ensuite redevenir amis.
      C'est sympa de ta part d'avoir aidé un jeune gay en répondant à ses questions et c'est heureux pour lui d'avoir d'avoir dans son entourage des exemples d'homos épanouis qui peuvent lui servir de référence. Cela ne peut que l'aider à s'épanouir lui aussi.
      Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton ami.

      Supprimer
  5. cadeau pour vous, avant tout!
    https://xxxgayfamilyfun.tumblr.com/

    Je suis étrange, sans doute. Je pense que les relations sexuelles anales sont pour la majorité (il ne faut pas oublier les femmes), mais pas pour tout le monde. Elle ne me conviennetn pas, à moins que je vois que mon partenaire apprécie et jouit tout particulièrement grâce à ma pénétration. Donc, pour moi le sexe n'a pas besoin de pénétration.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce lien et pour ta réponse, ami Xersex. Non, tu n'es pas étrange ; tu es qui tu es et, si tu t'épanouis ainsi, que demander d'autre ?
      Bon congé à toi et bonne fête de Pâques !

      Supprimer
  6. Faire l'amour c'est pas uniquement posséder l'autre en le pénétrant, c'est plutôt un échange de caresses, je peux prendre beaucoup de plaisir sans pénétrer ni être pénétrer , mais si je suis en confiance et très amoureux je peux aussi être ou l'un ou l'autre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta réponse L-J. C'est vrai que lorsqu'on est très amoureux on peut faire ce qu'on ne ferait pas autrement et inversement.

      Supprimer
  7. Bonjour Damien , bonjour Jean

    Personnellement je n'y crois pas un seul instant , car le fait d’être pénétré ou celui qui pénètre reviens au galop.

    Je reste persuadé qu'à la longue même si tu es amoureux l'autre va voir ailleurs car frustré

    Pour ma part je suis trop accro à la sodomie , je ne conçois pas un plan cul sans que je me fasse baiser étant plus passif qu'actif sexuellement

    Après bien évidemment c'est en fonction des préférences de chacun !

    Merci pour les superbes photos

    Agréable journée profitez bien de ces belles journées

    Amicales pensées - Patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice. Tout cela dépend des partenaires du couple, de leurs besoins respectifs et de la qualité de la relation. J'ai passé l'âge de croire qu'on pouvait vivre en couple sans qu'il n'y ait de temps en temps des frustrations de part et d'autre, et les frustrations ne proviennent pas uniquement de désir de pénétration insatisfait. Je ne crois plus que l'amant parfait capable de combler son partenaire en permanence à 100% existe. Quand on aime réellement son ami, on doit pouvoir reconnaître qu'on ne peut pas tout lui donner et dès lors accepter qu'il puisse aller chercher ailleurs ce qui lui manque. Mais bien sûr, je comprends que quelqu'un qui est accro à la sodomie aura du mal à faire couple avec quelqu'un qui n'aime pas ça car dans ce cas les frustrations risquent d'être trop importantes et trop fréquentes.
      Bonne fin de semaine. Bisous amicaux.

      Supprimer
  8. Vianney Colette13 avril 2017 à 16:20

    Et bien moi, je suis bien heureux de pouvoir être aussi bien actif que passif.

    A mes début avec les mecs (encore récents), je préférais garder le rôle de l'actif le plus souvent bien qu'étant aussi passif (pas avec tous les mecs).
    Au final, je n'ai plus du tout de réticence et je passe d'un côté à l'autre avec une extrême facilité.

    Il m'arrive de rencontrer des mecs avec qui cela ne va pas plus loin que fellation, masturbation et parfois roulade de langues. C'est surtout sur les lieux de drague qu'il arrive fréquemment cela bien que j'ai baisé des mecs me suis fait baiser en pleine nature.
    Et ce que tu ne fais pas avec un, peut se faire avec un autre.
    Quand c'est dans un endroit fermé, chez moi ou chez le mec ou alors dans un sauna, je suis un peu frustré si la sodomie, peu importe dans quel sens, ne se met pas au programme en se rajoutant au reste.
    Actif, passif, interchangeable ou ni l'un ni l'autre, je m'adapte suivant les partenaires de rencontres et selon les envies du moment. Je suis parfois plus d'humeur passive qu'active, alors qu'à d'autres moments c'est le contraire.
    Cela dépend aussi du partenaire et de ses propres préférences ou envies du moment.

    Avec mes partenaires réguliers, je suis en général interchangeable puisque eux mêmes le sont. Je parle là de mes partenaires très réguliers par exemple Julien, Marcel ou Luis dont je vous ai déjà parlé. Ces trois gars sont interchangeables.
    Avec Julien ou Luis quels que soit le sens, tout me va. Avec Marcel, je préfère être actif.
    Et avec d'autres gars, je préfère être passif. Et je peux même être seulement l'un ou l'autre avec certains partenaires.
    Par exemple, je suis seulement passif avec un gars que j'appelle "le balèze" parce qu'il est balèze et que je sais pas son nom. Chaque fois qu'on se voit (pas souvent) sur mon lieu de drague favori, il me baise après que je l'ai bien pompé. Il me suce aussi et il embrasse mais il est exclusivement actif.

    Je comprend les commentaires de Randy et de Corentin qui ne s'enculent pas avec leur copain à chaque fois qu'ils font l'amour. Ils vivent en couple, c'est différent.
    Je comprend aussi les dires de Patrice-Melvin qui ne conçoit pas un plan cul sans sodomie.

    Les arguments de chacun se valent. C'est justement ce qui différencie l'amour d'un plan cul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, Vianney ! Il y a en effet beaucoup de différence entre l'amour et de simples plans culs. On peut faire de nombreux plans cul sans amour, uniquement pour le plaisir. Il me semble plus difficile de s'aimer sans plans cul ou alors ça devient une intense amitié. L'avantage dans les plans cul hors couple, avec la multiplicité des partenaires, c'est d'avoir la possibilité de faire avec d'autres ce qu'on n'a pas pu faire avec les uns. C'est la raison pour laquelle des mecs en couples n'hésitent pas à fréquenter les lieux de drague (saunas, ...), du moins c'est ce que je pense.

      Supprimer
  9. Demain et samedi je suis de repos. Nous avons décidé d'en profiter pour mettre en pratique ce dont je vous ai parlé l'autre jour.
    Philippe ayant envie d'un plan cul à plusieurs au lieu de seulement trois comme nous avons fait les autres rares fois, nous allons allé au sauna vendredi soir dès que Philippe rentrera du travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas, je vous souhaite un très bon début de week-end et une agréable sortie au sauna. Faites-y de plaisantes rencontres.

      Supprimer
    2. C'est pas le cas comme tu peux le lire sur le nouvel article du jour.

      Supprimer
    3. Dommage. Espérons que ce sera mieux une prochaine fois.

      Supprimer