vendredi 3 mars 2017

Ma vie en rose - Billy Elliot


 Dans le cadre du cinéma gay, je vous propose cette fois-ci deux films qui traitent de l'identité de genre et des stéréotypes.


Le premier de ces films est "Ma vie en rose" d'Alain Beliner, sorti en 1997.


Les Fabre viennent d’emménager dans une nouvelle maison, dans une "splendide" banlieue pavillonnaire de la région parisienne. Pierre a décroché un nouveau job, et vit au milieu de ses collègues, en face de chez son chef. Les Fabre ont quatre enfants, une fille et trois garçons. L’ennui, c’est que le petit dernier, Ludovic, est convaincu d’être une fille dans un corps de garçon. Peu à peu, les idées singulières de Ludo vont semer le trouble, voire la panique, dans tout le quartier.

Ma vie en rose est une comédie très drôle et qui ne tombe jamais dans la vulgarité, sur un sujet qui a produit tant de navets stéréotypés. La satire du conformisme et de la bigoterie sournoise fonctionne à plein régime.


Vous pouvez regarder ce film en streaming gratuit. Nous l'avons trouvé en suivant ce lien :


Le second film est "Billy Elliot" de Stephen Daldry, sorti en 2000.


Dans un petit village minier du Nord-Est de l'Angleterre, Billy, onze ans, découvre avec stupeur qu'un cours de danse partage désormais les mêmes locaux que son club de boxe. D'abord effaré, il devient peu à peu fasciné par la magie de la gestuelle du ballet, activité pourtant trop peu virile au regard de son père et de son frère Tony, mineurs en grève. Billy abandonne les gants de cuir pour assister discrètement aux leçons de danse professées par Mme Wilkinson. Repérant immédiatement un talent potentiel, elle retrouve une nouvelle énergie devant les espoirs que constitue Billy. Les frustrations larvées explosent au grand jour quand son père et son frère découvrent que Billy a dépensé l'argent consacré au cours de boxe pour des cours de danse. Partagé entre une famille en situation de crise et un professeur de ballet têtu, le jeune garçon embarque alors dans un voyage à la découverte de lui-même.


Vous pouvez aussi regarder ce film en streaming gratuit. Nous l'avons trouvé en suivant ce lien :


Bon week-end à tous !





12 commentaires:

  1. Il y a vingt ans, j'avais vu Billy Eliot et je l'svais aimé bien!

    bonne fin de semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne regrette donc pas d'avoir mentionné ce film.
      Bon week-end et bon amusement ce dimanche !

      Supprimer
  2. J'ai déjà vu ces deux films.
    'La vie en rose", je ne l'ai vu qu'une fois et je me souviens ne pas avoir aimé ce film. Je ne le regarderais donc pas. En plus, il y a Michèle Laroque et je déteste cette actrice. Encore plus depuis que je l'ai vu dans "Pédale douce" mais je ne l'aimais déjà pas avant.

    Par contre, "Billy Eliott", qui n'est pas un film gay, est un film excellentissime que j'ai déjà vu de nombreuses fois et que je regarderais à nouveau avec plaisir. Nous l'avons d'ailleurs regardé avec Philippe quand il est passé cet automne sur je ne sais plus quelle chaine de la TNT.

    J'espère que vous passerez un bon weekend. Nous sommes aussi en weekend. Nous devions sortir sur Bordeaux demain soir avec des amis, dont mon collègue Freddy qui est aussi de repos ce weekend. Malheureusement, avec le très mauvais temps annoncé, nous avons tous jugé préférable d'annuler notre sortie jusqu'à Bordeaux. Nous allons donc rester en ermites à la maison. On aura même pas à sortir pour les courses, Philippe les a déjà faites en sortant de son travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, "Billy Elliot" ne traite pas de l'homosexualité (hormis celle du jeune voisin amoureux de Billy) mais des stéréotypes et préjugés liés au sexe. C'est la raison pour laquelle je l'ai mentionné parallèlement à "Ma vie en rose" qui traite du même sujet mais de façon très différente. Par ailleurs, je ne pense pas que la majorité des homos se reconnaissent dans "Ma vie en rose" car être homo ne veut pas dire avoir envie d'être une fille. A mon avis, ce qui peut être commun à ces deux films et aux homos, c'est l'incompréhension et le rejet de la différence que beaucoup d'entre nous avons ressenti ou subi.
      Je ne cache pas que "Billy Elliot" est aussi celui que je préfère.

      Oui, c'est un week-end pourri. Je comprends que vous avez décidé de ne pas allé à Bordeaux. Quand je suis parti ce matin, ça allait encore mais le retour ce soir a été pénible. Du coup, le reste du week-end sera aussi à domicile.
      Bon dimanche.

      Supprimer
  3. Bonjours les Garçons

    Ces deux films m'ont laissé un goût d'amertume

    Donc je n'épiloguerais donc pas sur le sujet!

    Comme quoi il en faut pour tous les goûts c'est pourquoi il y a une large diversité cinématographique.

    Agréable week-end à tous les Deux ainsi qu'à vos visiteurs

    Bisous amicaux - Patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Patrice. Je ne te demanderai pas d'expliquer ton amertume. je comprends que certains films peuvent nous laisser des sentiments dont on n'a pas envie de parler.
      Je te souhaite un bon dimanche à l'abri des intempéries.
      Bisous amicaux.

      Supprimer
  4. J'ai vu ces deux films a leur sortie et je les aient beaucoup aimés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont en tout cas des films qui ne laissent pas indifférent. Merci pour ton avis, L-J.
      Bon week-end.

      Supprimer
  5. le film billy élliot, vu plusieurs fois sur des chaines télé tnt. formidable de réalité, tendresse, émotion ! vraiment beau, je vais regarder a nouveau, et pleurer un peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Billy Elliot est aussi le film qui me parle le plus, et de loin. Je l'ai vu à sa sortie, je l'ai revu à la télé et je l'ai de nouveau regardé hier soir, toujours avec la même émotion et le même plaisir.
      Bon dimanche !

      Supprimer
  6. Billy Elliot est un excellent film. L'autre, je ne sais pas je ne l'ai jamais vu.

    Rajoutez moi dans ma commande le gars au superbe sourire. Il est trop canon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord, je vous l'ajoute à la commande ;o)

      Supprimer