samedi 15 octobre 2016

Pauvre France !


 Ne pensez pas que je vais me lamenter sur l'état socio-économique ou politique de la France ni vous parler des prochaines élections présidentielles ou des primaires de la droite. Non, "Pauvre France" n'a rien à voir avec tout cela.  C'est une pièce de théâtre créée à Broadway en 1970 et adaptée en français par Jean Cau, la première pièce - avant "La cage aux folles" - a aborder de manière décomplexée le thème de l'homosexualité.


Ecrite par Ron Clark et Sam Bobrick, "Pauvre France !", adaptée en français par l'écrivain Jean Cau, raconte la déconvenue d'un provincial qui apprend le même jour l'homosexualité de son fils et l'infidélité de son épouse. Après avoir tenté de "soigner" son fils, le père finit par se faire une raison, d'autant que l'esprit de tolérance de son épouse adultère intervient de façon inattendue, permettant à l'amour de triompher de toutes parts.


Créée deux ans avant "La Cage aux Folles" de Jean Poiret (1973), "Pauvre France !" qui a révélé Bernard Giraudeau au côté de Jacques Fabbri, a été reprise avec Jean Lefebvre dès 1981 et a triomphé pendant plusieurs années. En 2009, la pièce a été remise en selle par Bernard Ménez, entouré de 4 autres comédiens, à l'occasion d'une tournée en régions qui a fait le plein.


Ecrite à une époque où l'homosexualité faisait encore frémir les ligues de vertus, "Pauvre France !" continue d'utiliser les mêmes ressorts humoristiques : deux homos comiques de service très "folles" et un père homophobe caricatural. "La révolution gay est en marche et c'est ma famille qui marche en tête !", déplore le père cocu, en apprenant "qu'une personne sur six serait homosexuelle", constat qui lui inspire la réplique finale : "Pauvre France !"


"Cette pièce a été écrite en 1971 par Jean Cau et la resituer dans ce contexte historique, doit nous inviter à la tempérance : à l’époque, la 'follitude' était un des rares moyens de visibilité et certaines répliques laissent à penser que l’auteur a plus voulu se moquer de l’homophobie du père que de la 'follitude' de son fils", estime Media-G, observatoire du traitement de l'homosexualité qui avait jugé "discutable" la rediffusion de la pièce sur France 3 en 2002.


 J'ai trouvé cette pièce sur Dailymotion. Elle est en deux parties :




Désolé pour les coupures publicitaires, elles ne sont pas de notre fait, c'est le prix à payer pour les droits d'auteurs sur Dailymotion.


Si le théâtre ne vous intéresse pas, nous vous invitons à regarder une chaude déclaration d'amour :



Bon week-end à tous !

14 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas !
    C'est magnifique !
    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis donc heureux de te l'avoir fait découvrir.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui, il finit par se faire une raison :o)

      Supprimer
  3. J'avais déjà vu cette pièce de théâtre avec Jean Lefebvre quand elle avait été rediffusé il y a quatre ou cinq sur une chaine. J'avais bien aimé même si c'est comme "La cage aux folles" et que cela reflète l'époque ou la pièce a été créée.
    Mais ce n'est pas méchant ni vulgaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme "la cage aux folles", c'est un vaudeville, donc inévitablement caricatural et destiné à faire rire. Néanmoins, ce sont des pièces qui sont plutôt ouverte sur la question de l'homosexualité et les homophobes n'y sont pas moins caricaturés que les "folles". Ils y sont même ridiculisés, que ce soit le père ici ou le beau-père politicien (Galabru) dans la cage aux folles. Ce n'est en effet ni méchant ni vulgaire.

      Supprimer
  4. J'ai vu cette pièce avec Jean Lefebvre, Georges Beller et François Duval et à l'époque j'étais un très jeune homme et je dois dire que j'avais beaucoup ri mais les choses ont changés et dieu merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'on ne présente généralement plus les homosexuels comme des folles aujourd'hui mais la pièce ne me semble pas avoir pris une ride et fait toujours rire aujourd'hui.

      Supprimer
    2. Oui ça me fait encore rire bien sur j'ai regardé tes vidéos avec plaisir , mais heureusement les choses ont évolués même si pour certain c'est toujours compliqués

      Supprimer
    3. C'est vrai que les choses ont bien changé chez nous depuis que la pièce a été créée.

      Supprimer
  5. Belles photos d'accompagnement.

    J'ai vu cette pièce de théâtre à la télé il y a longtemps. Je ne m'en rappelle pas tous les détails mais j'avais aimé. Puisque tu la mise sur le blog je la regarderais à nouveau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une pièce que j'ai eu l'occasion de voir plusieurs fois sans jamais m'en lasser.

      Supprimer
  6. Bonjour Damien , Bonjour Jean

    Merci de faire découvrir cette pièce à vos jeunes lecteurs

    Lors de la sortie ayant vécu quelques années à Paris j'étais allé au théâtre du Palais Royal apprécier cette pièce un peu déjantée sur les homosexuels

    Pour l'époque c'était quand même oser d'aborder ce sujet sur les homos !

    Quelques années plus tard les chaines télévisuelles avaient diffuser cette pièce dans je crois au Théâtre ce soir !

    En 2011 il y avait eu un remake de cette pièce à l'Alhlambra avec Xavier Bernard - Karine Lyachenko - Xavier Bernard - Elisa Menez et Fabrizio cette pièce mise en scène par Monsieur Menez

    Merci pour les photos bandantes

    Belle fin de journée à tous les deux ainsi qu'à vos lecteurs

    Amicales pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as donc vu la pièce avec Jacques Fabbri et Bernard Giraudeau quand elle a été créée en France en 1971. Je ne l'ai découverte qu'à la télévision avec Jean Lefebvre et Georges Beller. Il y a en effet eu une reprise en 2011 mise en scène par Bernard Menez qui a fait une tournée à travers la France, mais je ne l'ai pas vue.
      Bonne journée à toi.

      Supprimer