vendredi 6 février 2015

Nudiste gay cherche hommes de tous âges


Ce n'est pas habituel mais ce n'est pas la première fois que je publie une petite annonce pour un ami du blog. Je l'avais déjà fait le 9 octobre 2014 pour Loïc recherchant un papa dont je n'ai malheureusement plus de nouvelle.

Cette fois, c'est Pascal, un nudiste quinquagénaire très exhib et voyeur qui cherche d'autres hommes de tous les âges partageant les mêmes trips que lui.


Voici son annonce : 
Homme, 53 ans, nudiste gay, exhib et voyeur, souhaite faire connaissance avec hommes de tous âges n'ayant pas honte de la nudité.
SKYPE :  nudiste75019
N' hésitez pas a venir me voir même avec vos amis...j' adore montrer TOUT ce qu'on me demande.
Echange de photos possible.
Si vous êtes sur Google+, vous pouvez aussi l'ajouter à vos contacts, son pseudo est Pascal TOUTNU.


Si vous souhaitez aussi passer un message sur ce blog, vous pouvez m'envoyer un petit mot en utilisant le formulaire de contact dans la colonne de droite.


 Pour ceux qui aiment le nudisme ou le naturisme - la distinction entre les deux termes m'échappe un peu -, mes pérégrinations sur le net m'ont permis de découvrir l'existence d'une association de gay naturistes. En voici le lien : Neonu Paris - Groupe d'amis et connaissances gay naturistes.
Je n'ai pas testé mais ça semble sympa d'après ce qu'il disent sur leur site : "Le groupe est ouvert à tous ceux qui partagent nos valeurs, l'amitié et le naturisme, dans le respect des uns les autres, quels que soient leur région ou pays."


 Je ne sais pas s'il est facile de se promener nu dans les lieux publics français, mais ça semble plus facile en Allemagne d'après cette information que j'ai découverte concernant la ville de Munich :
Croiser des personnes nues dans les parcs de Munich risque d'être de plus en plus fréquent. Et appeler la police ne servira à rien. La troisième ville d'Allemagne a en effet décidé le 14 avril 2014 de légaliser le naturisme dans six zones bien précises.
Ces dernières ne seront pas protégées par des barrières ou tout autre moyen d'empêcher la vision de ces corps nus. Les zones visées par cette légalisation se trouvent essentiellement en bord de rivière ou dans les parcs de la ville. Le Jardin anglais, situé en centre-ville, peut désormais être visité sans chemise et sans pantalon.
Il faut dire que le nudisme est une tradition bien ancrée en Allemagne, où a été créée en 1920 la première plage naturiste. La culture du corps libre est commune dans bien des villes du pays au retour des beaux jours, à la plus grande surprise des visiteurs étrangers.


Je vous souhaite une bonne journée !

51 commentaires:

  1. je pense qu'il est sympa de publier de temps en temps quelque petite annonce!
    le dernier gar est fabuleux!
    Happy FriGAY!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Xersex,

      Je peux en effet sans aucun problème publier de temps en temps des petites annonces si on me le demande. Bien sûr, si on ne me le demande pas, je ne vais pas en inventer pour le plaisir.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  2. Souhaitons à ton lecteur de belles rencontres

    Merci pour le lien Neonu Paris - Groupe d'amis

    Bon weekend Dada - Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Melvin.

      Je souhaite aussi de bonnes et agréables rencontres à Pascal.

      Pour le lien Neonu, c'est tout naturel d'en faire profiter tout le monde à partir du moment où je l'ai trouvé. Si quelqu'un a des informations plus précises concernant cette association, ses commentaires sont les bienvenus.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  3. le nudiste aime ètre nu, le naturiste aussi, mais dans la nature, mange bio, écolo, vie naturelle, tandis que le nudiste est nu, sans chercher autre chose. je suis plutot naturiste, je vais aux plages naturistes, en bord de lacs ou de rivières, dans le jura, sinon bord de l'atlantique, plage de leporge, vers le domaine de la jennie, entre arcachon et lacanau. c'est très agréable, moins de monde sur ces plages, peu de bruits. le plus difficile est de remettre des vètements pour renter ! je suis nu enété chez moi, si je pouvais vivre toujours nu partout ,ce serait bien ! pour une bonne approche, voyez le dvd "a la recherche du paradis perdu", film de robert salis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces précisions et pour la référence concernant le film de Robert Salis. Pour ceux que cela intéresse, voici un lien permettant de visionner cette vidéo pour un peu moins de 5 € :
      http://www.dailymotion.com/video/x20rxtp_vivre-nu-a-la-recherche-du-paradis-perdu-version-integrale_lifestyle

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  4. Je te souhaite une belle et bonne journée et qu'il en soit ainsi pour l'ensemble de ton weekend!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite à toi aussi une bonne soirée et un très bon weekend.

      Bisous.

      Supprimer
    2. Salut les mâles

      Je viens de passer la soirée à lire les articles et les commentaires du blog que j'ai découvert tout à fait par hasard. J'ai tout lu depuis le début. Que des trucs de ouf !!!!

      Je suis particulièrement impressionné par les témoignages d'inceste. J'ai adoré les bandes dessinées. Mais tous les témoignages sont super bandants. J'aime aussi les témoignages des ex-hétéros et de certaines histoires d'amour magnifiques.

      J'ai déjà repéré des commentateurs habitués du blog dont je vais suivre les aventures et commentaires. Certains m'ont impressionnés par la qualité de leurs interventions (Charles Six, François N, Corentin et d'autres par exemple).

      Moi, j'ai 38 ans, et j'adore baiser avec des mecs. J'adore les partouzes mais j'aime aussi à deux. J'aime enculer les gars et me faire enculer. Et j'adore le sperme et la pisse de mâles. Je baise pratiquement toujours sans capote (sauf exception). Oui, je sais, c'est pas bien mais s'il vous plaît ne me faites pas la morale car moi je vous la fais pas.

      Je pratique pas l'inceste car j'ai personne dans ma famille pour partager ce genre de chose avec moi mais cela me plairait bien par contre.

      Je n'ai pas de critères d'âges ou de physique sur mes partenaires. Je leurs demande juste d'aimer la baise.

      A bientôt sans doute car je vais certainement devenir un lecteur assidu de ce blog.

      Supprimer
    3. Salut Quentin et bienvenue sur ce blog.

      Je te remercie pour ton message très sympa et crois bien que je n'ai pas du tout l'intention de te faire la morale. Tu es adulte et libre de faire tout ce que tu veux en toute connaissance de cause, tant que cela ne porte préjudice à personne.Il en va de même pour tes partenaires.

      Je te souhaite une bonne semaine et à bientôt.

      Supprimer
    4. Salut Quentin et bienvenue parmi nous.

      J'ai relu ton post au moins 10 fois. Tu sembles être quelqu'un de très dynamique et sûr de toi. Cela fait plaisir. J'adore la façon que tu as de te présenter.
      Je te remercie également pour les mots sympathiques à mon égard. Je suis ravi que mes interventions sur le blog puissent t'avoir impressionnés. Je ne savais pas que je pouvais faire cet effet.

      Comme tu as pu le constater en lisant les articles et commentaires du blog, ici tout se passe dans la convivialité. On peut donner son avis ou faire part de ses expériences sans être jugé.
      Alors tu n'as pas à t'inquiéter de ce que peuvent penser certains au sujet de tes pratiques sexuelles bareback. La morale n'est pas de mise ici.
      Et puis quoi que les gens disent, ils ont TOUS, j'ai bien dit TOUS, eu à un moment ou un autre, voire plusieurs fois des pratiques à risque. Moi et mon compagnon Lionel les premiers lorsqu'il nous arrive de nous amuser avec d'autres partenaires. Ce n'est pas systématique et même plutôt rare, mais il nous est arrivé de zapper la capote avec d'autres mecs. Nous n'en utilisons pas bien sûr au sein de notre couple et la capote devrait normalement être de rigueur évidemment lors de nos amusement avec d'autres, mais cela n'a pas toujours été le cas. MEA CULPA.
      Mon propre fils, Cyrille, et mon gendre, Stéphane, ne sont pas mieux que nous. Encore moins que nous (Lionel et moi) d'ailleurs. En effet, l'utilisation de la capote est encore plus rare chez eux que chez nous. Dans leur couple, elle n'est jamais utilisée mais pas plus non plus quand ils ont d'autres partenaires. Ils ne s'en sont d'ailleurs jamais cachés et mon fils et mon gendre sont comme toi amateur de sperme et de pisse.
      C'est vrai, ce n'est pas bien. Le problème est que nous les hommes, et en particulier nous les hommes gays, sommes très sexe. La tentation est grande lorsqu'un mec, ou plusieurs, te plaît (ou te plaisent) de passer à l'action. Et tu peux facilement oublier de prendre des précautions. Pour peu qu'en plus tu abuses du poppers voire de l'alcool, c'est pire. Très facile de s'oublier.
      Ils sont en fait bien peu, ceux qui utilisent la capote à chacune de leurs expériences sexuelles. Il ne faut pas se leurrer.
      Lionel et moi connaissions un gars que nous avons chassés de la liste de nos amis pour des raisons personnelles que je n'exposerai pas ici. Ce gars était militant à ActUp. Dans son association, il faisait la morale aux gars sur leurs pratiques à risque. Il n'empêche que Lionel et moi l'avons vu baiser et se faire baiser sans capote par différents partenaires dans un sauna. Visiblement sa morale ne semblait pas s'appliquer chez lui.
      D'autres gars utilisent généralement la capote mais la zappent plus ou moins régulièrement. Et bien sûr d'autres ne la mettent jamais.
      On voit même souvent des hommes mariés ou en couple hétéro ne jamais mettre de capotes lors de leurs baises homos.
      Il faut donc arrêter l'hypocrisie. Et ce n'est donc pas moi, ni d'autres gars venant sur ce site, qui allons te jeter la pierre.

      Bon, j'ai encore fait mon prof, (désolé je ne peux pas m'en empêcher) je vais m'arrêter là avant d'exaspérer tout le monde.

      Bisous à tous et à bientôt de lire Quentin

      Supprimer
    5. Bonjour François et merci pour ton message à Quentin.

      C'est toujours un plaisir de te lire et je ne peux qu'être d'accord avec ce que tu dis. Tu es un vrai philosophe. C'est tout à fait évident que nous prenons tous des risques de différentes façons. Que serait la vie sans cela ? Je reconnais qu'il m'est quelque fois arrivé d'attendre avec anxiété les résultats de mes tests.

      Pour avoir assisté à une scène épouvantable dans un sauna où un mec s'est fait lyncher (au sens figuré - on ne lui a pas tapé physiquement dessus), je voudrais ajouter quelque chose : chacun est responsable de sa propre sexualité et quand on prend des risques, on doit en assumer toute la responsabilité sans chercher à la reporter sur les autres.

      Ainsi, dans ce sauna, un mec a révélé la séropositivité d'un autre qui s'est fait insulter et jeter par les autres. Ils l'ont traité de criminel pour n'avoir pas avertis ses partenaires de sa séropositivité. Je ne sais pas s'il a baisé avec ou sans précaution; il était trop jeune pour que je m'intéresse à lui. Mais, à mon avis, c'était trop facile de rejeter toute la faute sur lui. Ceux qui ont baisé avec lui devaient savoir à quoi ils s'exposaient.

      Je ne dis pas que celui qui est séropositif et qui baise sans protection a raison d'agir ainsi. Quand on sait qu'on représente un risque pour les autres, on fait tout ce qu'on peut pour les protéger, mais il faut aussi comprendre que ce ne doit pas être facile pour lui de devoir se présenter en permanence comme un pestiféré. A mon avis, ceux qui sont séronégatifs doivent considérer que ceux avec qui ils baisent et qu'ils ne connaissent pas sont susceptibles d'être séropositifs et donc représenter un risque. Après ça, chacun fait ce qu'il veut.

      C'est la même chose pour ceux qui fument, ceux qui boivent, ... Ils savent que ce n'est pas sans risque et pourtant ils le font quand même. Le jour où un fumeur a des problèmes de santé, il ne va pas porter plainte contre les fabricants de cigarettes.

      Voilà mon avis, chacun en fait ce qu'il veut.

      Bonne semaine - Bisous.

      Supprimer
    6. Comme souvent François N nous fait part de ces convictions. François N nous mets face à nous même et nous prouve son intelligence et qu'il est très réfléchi. Comme souvent j'adhère à ses propos car il a raison dans ce qu'il dit. Et tout cela avec une très grande gentillesse et sans jugement.

      François N, je ne te connais qu'à travers le blog, mais tu m'impressionnes beaucoup. J'adore lire tes écrits, surtout quand tu nous remets face à nos hypocrisies et à nos contradictions. Tu l'avais déjà fait sur ce blog et j'avais adoré.
      J'espère que tu continueras.

      A bientôt te lire

      Supprimer
    7. Salut les mâles,

      Merci pour votre accueil, c'est très sympa.

      Je voudrais préciser que je n'oblige personne à avoir les mêmes pratiques que moi. Et sodomie sans capote ne veut pas dire obligatoirement éjaculation dans le corps du partenaire (ou dans le mien). Même si j'aime le sperme, je n'éjacule pas obligatoirement dans le cul du mec ou que le mec jouisse dans mon cul. C'est au feeling que cela se passe.
      L'histoire que tu racontes sur le mec qui s'est fait lynché est bien triste mais mes partenaires savent en général ce qu'ils font en baisant sans capote car quand je drague sur internet j'indique toujours que je recherche no-capote.
      Quand je suis sur un lieu de drague, un bar gay ou un sauna, je tâte le terrain pour voir si le partenaire aimerait sans capote. Si ce n'est pas le cas, je peux le faire avec lui en mettant capote. Et si c'est lui qui m'encule après avoir enfiler un préso je lui demande pas de l'enlever. Je respecte son truc.
      En sauna, lorsque je vois des gars qui baisent sans préso (il y en a beaucoup, pourtant les distributeurs à capote ne manquent pas dans les saunas), je m'approche pour voir s'ils veulent un autre partenaire d'amusement.
      A force, on connait les pratiques avec ou sans des habitués des saunas.

      Je ne suis pas séropositif mais je suis totalement conscient que cela pourrait m'arriver.
      Je suis d'accord avec tout ce que dit François N. C'est plein de bon sens. C'est vrai qu'il y a finalement peu de gars qui utilisent le préservatif constamment. Je le vois bien dans les endroits que je fréquente et dans les discussions que j'ai avec les mecs.
      Ce qu'il dit au sujet des hommes en couple hétéro est également vrai, je l'ai constaté à plusieurs reprises.

      De toutes façons nous avons tous déjà baisé avec ou sans capote avec des gars séropositifs dont on savait pas qu'ils l'étaient. Si ceux qui me lisent pensent le contraire, ils sont bien naïfs.

      Merci encore pour votre accueil François et ZobàDada.

      Ah ! j'allais oublié.
      Ton blog me fait penser à un autre blog qui n'existe plus et que je suivais par le passé. La thématique était identique (relations intergénérationnelles) et le titre était ressemblant. Ce blog s'appelait "Filsàpapa".

      Supprimer
    8. Salut Jeff,

      Merci pour ton message. C'est toujours un plaisir d'avoir un signe de ton passage. Je suis pleinement d'accord avec tout ce que tu dis à François. Nous avons beaucoup de chance de le compter parmi les nous.

      Bonne journée - Bisous;

      Supprimer
    9. Ce que dit François est bien vrai. Il analyse bien les choses. Y compris pour les mecs mariés.
      Je ne couche plus avec ma femme depuis que je lui ais avoué pour mon homosexualité (voir mon dernier témoignage sur le blog). Mais il m'est arrivé de baiser avec des gars sans mettre de capote à l'époque où j'avais encore des relations sexuelles avec elle. Dans 90 % des cas, j'en mets, mais les 10% restant j'en mets pas. C'est totalement inconscient, je l'admets. Comme François le dit nous avons déjà tous fait ça.
      La semaine après avoir avoué à ma femme mon homosexualité, j'ai rencontré un jeune beau gars de 25 ans dans le parc de ma ville. Il m'a emmené chez lui (ce qui est rare chez les mecs). On a baisé sans préservatif parce qu'on en avait pas ni l'un ni l'autre et cela malgré que je savais qu'il était séropositif puisqu'il me l'avait dit. Il avait une charge virale indétectable, ce qui réduit les risques de transmission du virus. Il m'avait montré les résultats de son dernier test. J'ai pris le risque car j'avais vraiment envie de lui bien que quand il m'a dit être séropositif ça m'a un peu refroidit sur le moment. On a juste pas éjaculer l'un dans l'autre mais les pénétrations anales et buccales se sont faites quand même sans préservatif.
      Je n'ai pas été contaminé et je n'ai pas revu ce mec depuis.
      Alors ne me faites pas croire que vous êtes tous vertueux comme François a essayé de vous le faire comprendre.

      Supprimer
    10. Bonjour Quentin.

      J'avais bien compris ta position et je me doute bien que tu n'imposes le bareback à personne, pas plus que tu n'obliges personne à baiser avec toi. Tout cela est une question de liberté individuelle. Nous sommes tous des adultes qui agissons, je pense, en toute connaissance de cause.
      C'est vrai que nous vivons dans une société où la liberté individuelle est souvent malmenée et c'est insupportable. Nous parlons ici de sexualité mais il y a beaucoup d'autres exemples de la liberté individuelle bafouée, comme par exemple l'obligation de porter la ceinture de sécurité.
      Je comprends qu'on peut mettre des limites quand il s'agit de protéger les intérêts d'autres personnes qui pourraient être lésées par nos actes contre leur gré. Mais ce n'est pas du tout le cas ici.

      J'ai donné l'exemple du séropositif parce qu'il m'avait beaucoup choqué par l'hypocrisie de ceux qui voulait rejeter toute la faute sur lui. J'avais vraiment eu mal pour lui.
      J'aime beaucoup ce paragraphe : "De toutes façons nous avons tous déjà baisé avec ou sans capote avec des gars séropositifs dont on savait pas qu'ils l'étaient. Si ceux qui me lisent pensent le contraire, ils sont bien naïfs". Je pense qu'avec cela tout est dit.

      J'ai bien connu le blog "Fils@Papa", je le visitais souvent et j'ai beaucoup regretté sa disparition. Mon blog est loin de lui arriver à la cheville.

      Bonne journée - Bisous.

      Supprimer
    11. Bonsoir Tristan et merci pour ton témoignage.

      A mon avis, le beau gars que tu as rencontré au parc était quelqu'un de très bien qui méritait d'être connu. Si j'étais séropositif, je ne suis pas sûr que je le dirais à un mec dès la première rencontre, et encore moins à un partenaire occasionnel. Mais bien sûr, votre situation était particulière puisque vous n'aviez pas de préservatif. N'empêche, c'était courageux de sa part.

      Je pense que nous sommes tous d'accord avec François. Qui oserait se prétendre vertueux ? Je ne connais pas grand monde qui pourrait dire n'avoir jamais baisé en prenant des risques, n'avoir jamais conduit avec un verre dans le nez, n'avoir jamais fait d'excès de vitesse ou traverser une rue sans regarder, ... En réalité, je ne connais personne qui pourrait le prétendre.

      Bonne fin de soirée - Bisous.

      Supprimer
    12. Quel plaisir de lire François
      C'est vrai que ses interventions (et ses conseils) sont de grandes qualités.

      On ne met jamais de capote non plus avec Philippe. Mais il est vrai que nous n'avons pas de relations sexuelles avec d'autres mecs à part les deux fois dont j'avais relaté les faits il y a quelques mois parce que je voulais que Philippe connaisse le sexe homo avec d'autres que moi. Depuis nous n'en avons pas éprouvé le besoin. Nous nous suffisons à nous même. Bien sûr, jusqu'à il y a encore peu de temps, Philippe couchait avec sa femme mais plus maintenant qu'elle sait qu'il a un mec dans sa vie. Ils font chambre à part de toutes façons à la demande de sa femme.
      Philippe a encore passé la nuit chez moi dans la nuit de samedi à dimanche et est resté avec moi tout le dimanche.
      Sa femme ne sait toujours pas que je suis l'amour de Philippe.
      La décision de divorcer est définitivement prise et ils ont finalement décidé de vendre leur maison.
      Leur fils est maintenant au courant du divorce mais il n'en connait pas encore les raisons. Philippe lui a dit au téléphone qu'ils en parleraient lors de son prochain séjour si possible sans emmener avec lui sa copine pour qu'ils puissent discuter tous les trois tranquillement.
      Une chose de plus vient donc d'être enclenché et je flippe de plus en plus des réactions à venir.

      Pour revenir au commentaire de François je suis éminemment d'accord avec lui. Et j'ai beaucoup aimé le commentaire de Tristan, criant de vérité lui aussi.

      J'ai depuis décembre un nouveau collègue de boulot. Il a 40 ans, il est gay, beau mec, un peu musclé avec de superbes yeux bleus. Il s'appelle Frédéric, mais au boulot on l'appelle Freddy. Il est très marrant, il déconne tout le temps. Mes collègues filles en sont folles. Je l'adore et m'entends très bien avec lui. Je l'ai présenté à Philippe et ils ont bien accroché.
      Je vous parlerai peut être de lui plus en détail. Mais n'allez pas vous imaginer que j'en pince pour lui. C'est juste un collègue et maintenant ami. Je suis juste fier de le connaitre car c'est quelqu'un de génial et lui aussi de bon conseil. Il est comme un grand frère.

      Bises à tous

      Supprimer
    13. Bonjour Corentin.

      Merci de nous donner des nouvelles. C'est très sympa !

      Je suis aussi heureux d'apprendre que votre relation continue à évoluer dans le bon sens.

      Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit selon l'heure :)

      Supprimer
    14. Bonsoir

      Mon mari, Gilles 43 ans, et moi, Luc 47 ans, nous sommes séro-discordants. C'est à dire, pour ceux qui ne sont pas familiariser avec ces termes médicaux, que nous sommes l'un séropositif (Gilles) et l'autre séronégatif (moi).

      Gilles est séropositif depuis 1996 soit 19 ans. Nous sommes en couple depuis 17 ans. Nous n'avons jamais utilisé de capote entre nous à part les deux ou trois premières fois où nous nous sommes rencontrés. Quand notre relation est devenu sérieuse (assez vite), nous avons fait le choix concerté de ne plus mettre de capote ensemble.

      Gilles a une charge virale indétectable ce qui fait qu'il y a moins de risque de contamination comme le dit Tristan plus haut. La preuve, je suis toujours séronégatif après 17 ans de vie commune. Et pourtant je n'hésite pas à prendre son jus dans le cul ou en bouche tout comme il le fait lui même avec mon jus.

      Quand nous avons d'autres partenaires, nous baisons avec eux avec ou sans capote suivant les gars. Certains de nos habitués savent que Gilles est séropo et certains de nos partenaires réguliers sont eux même séropositifs.

      Les articles laissés par François N et Quentin ne font que dire la vérité. C'est ce qui m'a incité à vous raconter ma propre expérience.
      Mais tout le monde est libre de penser différemment.

      Merci de m'avoir lu

      Supprimer
    15. Bonsoir Luc.

      Merci pour ton témoignage très intéressant. Je trouve surtout important dans tout ceci que ton ami, Gilles, continue sa vie normalement, sans aucun rejet. Ton attitude et celle de vos partenaires occasionnel est bien plus réjouissante que la scène à laquelle j'ai assisté au sauna.

      Je vous souhaite une bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    16. bonjour luc,
      je lis ton message avec interet ! je suis aussi , depuis un an, en couple séro-discordant, T 50 ans et moi 56. la première rencontre, chez lui, fut sensuelle, et formidable.avant la 2ème, chez moi, il m'a dit par téléphone, qu'il est séropositif. avant, j'évitais les relations avec un mec contaminé, mais actuellement, le risque n'est plus comme il y a 30 ans ! et puis l'amour était plus fort ! il a une charge virale indétectable, mais le risque n'est pas nul. je le prends souvent sans capote, mais lui met une capote pour me prendre. attention, quand 2 séropositifs baisent ensemble, de ne pas se surinfecter, car le virus de l'un peut-ètre un peu différend de l'autre, donc de s'ajouter. ètre séropositif n'est pas très dangereux, mais demande un suivi permanent, coute très cher, et complique les problèmes qui arrivent avec l'age, ou une simple grippe.
      j'ajoute que mon ami n'a pas été contaminé par relation sexuelle, il était encore jeune, (et vierge) étudiant, il travaillait pendant ses vacances, victime d'un accident dans un atelier, gravement brulé, il subit des opérations, des grèffes et des transfusions sanguines à l'hopital édourd hérriot de lyon. vous devinez la suite, il a survécu, malgré des années de souffrances physiques et mentales.

      Supprimer
    17. Bonjour Badinguet.

      Merci pour ton message qui apporte des précisions importantes au message de Luc. Mieux vaut être bien informé pour choisir ses pratiques sexuelles en toute connaissance de cause.

      Bonne fin de journée - Bisous.

      Supprimer
  5. Je découvre ce blog et le petit débat sur les pratiques sexuelles non protégées. Je ne suis pas moi non plus un adepte du tout capote.
    Je n'en mets une sur mon chibre que si mon partenaire me le demande expressément lorsque je suis actif, sinon il se la prendra dans le fion au naturel. Quand je suis passif, si le mec en met une, et bien, je fais avec, c'est son choix. Si par contre il n'en met pas c'est tant mieux pour moi, je ne lui demanderai pas qu'il en mette une.
    Si mon partenaire (actif, passif ou les deux) me laisse le choix du "avec ou sans capote", ma réponse est généralement sans capote. Il peut y avoir de très très très rares exceptions ou je dis avec (quand mon lavement n'est pas sûr par exemple). De toutes façons quand le mec te laisse le choix, cela veut généralement dire qu'il préfère sans préservatif. Alors pourquoi se gêner ?

    Par contre, je ne prends pas obligatoirement le sperme du mec en bouche ou dans le fion à chaque fois. Cela dépend de mes envies et du partenaire. Je n'éjacule pas non plus dans son cul ou sa bouche s'il ne m'en donne pas la permission. Cela s'appelle le respect.

    Les commentaires de Quentin, François N et Tristan sont pleins de bon sens. Je suis entièrement d'accord avec eux sur le sujet.
    Ils ont raison de dénoncer l'hypocrisie. Dans le commentaire de François N, j'ai bien aimé le passage du militant à ActUp qui sermonne tout le monde et baise quand même bareback dès qu'il sort de l'association. Quel faux-cul ! (comme tous ceux d'ActUp)
    Mais il y en a d'autres comme lui. Je préfère les gars honnêtes comme Luc et Badinquet qui n'ont pas peur de dire la vérité sur leur sexualité et sans faire de morale aux autres.

    Il y a tout de même une chose que Quentin, François et Tristan ont oubliés de parler. Ce sont tous les hypocrites qui se donnent bonne conscience en baisant tout le temps avec capotes, mais avalent par la bouche toutes les doses de foutre possible.
    Ils ne sont pas très crédibles ou alors sont-ils assez crétins pour penser que le hiv ne peut te contaminer que par le cul.
    C'est ce que j'ai dit une fois à un mec qui venait d'avaler les doses de foutre de 6 ou 7 mecs différents dans les chiottes du bar gay où j'étais. Quand je me suis approché pour lui mettre ma queue dans le cul, il a refusé au prétexte que je n'avais pas mis de capote. Soi disant qu'il ne baisait jamais sans préservatif pour rester séronégatif (sous entendu que moi je prenais des risques). Je lui ai répondu qu'avec tout le foutre qu'il se mettait dans le gosier, il risquait fortement de ne pas le rester négatif. Visiblement, il ne croyait pas que l'on pouvait être contaminer en prenant du sperme par la bouche. Un crétin parmi tant d'autres qui ne se rend même pas compte qu'en avalant du sperme il prend lui aussi des risques !

    Alors oui, je baise sans capote et il m'arrive de prend du foutre en bouche ou en cul. Et j'en donne aussi ! Je prends des risques, c'est vrai !
    J'estime qu'à l'âge de 44 ans, je suis encore libre de faire comme j'ai envie et sans avoir à être jugé (j'espère que des faux culs ActUp me lisent).
    Je suis négatif et j'espère que cela durera, mais c'est pas pour autant que je vais stopper de baiser sans capote.
    Je suis pas hypocrite.

    Salut à tous



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Biroute et bienvenue sur ce blog.

      Merci pour ton message. Je suis bien d'accord avec toi et, comme beaucoup l'ont dit, il s'agit ici de liberté individuelle et de respect des partenaires. Chacun choisit sa sexualité en toute connaissance de cause et personne n'a de leçon à donner aux autres.

      Bien sûr, il vaut mieux être bien informé et tu as raison de dire que le VIH ne se transmet pas seulement par le cul mais que ceux qui boivent allègrement le sperme de leurs partenaires courent aussi le risque d'être contaminés.

      Chacun est responsable de sa propre vie et est libre de décider comment il veut la mener. On sait de toute façon que ça ne sert à rien, sauf à agacer les autres, de donner des leçons et de faire la morale. C'est aussi vrai en matière de sexualité que dans les autres domaines (tabac, alcool, ...).

      Bonne journée - a bientôt.

      Supprimer
    2. Biroute Agile

      J'adore ton pseudo. Rassure moi c'est bien un pseudo, pas ton vrai nom ? Non, je déconne ....

      Sans plaisanterie, je partage ton point de vue. J'ai déjà vu cela, des mecs qui baisent avec capote tout en buvant du sperme.
      Effectivement, ce n'est pas très logique. Quand on est un obsédé de la protection, on va jusqu'au bout. Prendre des risques à moitié, c'est quand même prendre des risques.
      Et je dis cela en sachant que je ne suis pas moi même exemplaire dans le domaine puisque je baise souvent sans capote moi aussi sauf si mes partenaires veulent avec ou quand je sens pas trop les mecs.

      Mais comme toi et d'autres l'ont dit, arrêtons l'hypocrisie. Et comme toi je ne verse pas dans ce domaine.

      Supprimer
    3. Bonsoir Jeff.

      Merci pour ta visite et ton message. Je suis bien d'accord avec toi, baiser avec capote et boire le sperme, ça n'a aucun sens au niveau de la protection contre les risques de contamination. Mais bon, on n'est pas à une incohérence près.

      A bientôt et bonne nuit.

      Supprimer
    4. Salut Jeff.

      Tu m'as fait bien rire avec ta question sur mon pseudo.

      Si je ne me trompe pas, c'est bien toi qui a raconté sur ce blog t'être fait dépucelé le cul à l'âge de 11 ans ?
      J'ai bien aimé lire ce témoignage.
      C'est pas un concours bien sûr, mais je te bats. Mon dépucelage anal a eu lieu alors que j'avais 10 ans. Il n'y a pas de quoi être fier, mais je n'en ai pas honte non plus et n'en ai pas de regrets. Trente quatre ans plus tard je suis un pédé très assumé. Comme toi visiblement.
      Le mec qui m'a dépucelé, Jean-Paul, était un homme marié et père de famille d'un peu plus de 40 ans, qui avait 3 gosses dont une fille de mon âge. Mais on allait pas à la même école. Ses gosses allaient en école privée, moi à l'école publique.
      Jean-Paul habitait avec sa famille à 2 rues de la notre et était Directeur d'une agence Crédit Agricole. Il est resté mon amant jusqu'à mes 19 ans. De 10 ans à 14 ans, je n'avais que lui. Après j'ai commencé à en fréquenter d'autres de mon âge d'abord, puis plus âgés ensuite.
      Notre relation s'est arrêté lorsqu'il a été muté dans une autre ville et on ne s'est plus jamais revu.
      Il m'a tout appris du sexe. Mais malgré mon très jeune âge au moment où cela a débuté entre nous, il n'a jamais été violent et ne m'a jamais forcé quand je ne voulais pas faire quelque chose. Il était très doux en fait.
      Mais ce ne sont que des souvenirs maintenant. Mais très bons, je dois dire.

      Salut

      Supprimer
    5. Salut Biroute Agile et merci pour toutes ces précisions vraiment très intéressantes.

      Bon weekend et à bientôt.

      Supprimer
    6. Biroute Agile

      Tu ne te trompes pas, c'est bien moi qui avais fait ce témoignage. 11 ans pour moi et 10 pour toi, c'est très jeune. Comme tu le dis, il n'y a pas de quoi être fier mais pas de quoi être honteux et avoir des regrets non plus.
      J'avais expliqué sur ce témoignage que à 11 ans j'étais déjà un garçon très éveillé et très conscient de mes attirances, ce qui avait facilité les choses quand le mec m'avait dragué.
      Je ne sais pas dans quel état d'esprit tu étais et si tu étais à 10 ans aussi éveillé que moi à 11, mais j'aimerais bien savoir dans quelles circonstances cela s'est passé pour toi et comment cela a débuté. Pour autant tu ne sembles pas avoir été traumatisé surtout que cela a duré 9 ans avec ton dépuceleur pour qui tu sembles avoir beaucoup de tendresse aujourd'hui encore.
      Pourras-tu nous raconter tout cela, même si cela risque de faire grincer certains des dents comme mon témoignage l'avait fait à l'époque.

      A+

      Supprimer
    7. Salut Jeff,

      Ah le "politiquement correct" qui voudrait que tous les jeunes qui ont des expériences sexuelles avant 15 ou 16 ans en ressortent traumatisé ! Je sais que ce n'est pas ton cas, ni celui de ceux qui ont témoigné ici dans le même sens.

      Je crois que lorsque les choses sont bien faites, sans violence ni aucune contrainte sur le jeune, il n'en ressort pas traumatisé. Je suis convaincu que beaucoup de jeunes ont des désirs sexuels et des fantasmes très cochons avant même d'être arrivé à la puberté. Ce ne doit donc pas être traumatisant de pouvoir satisfaire ces désirs sexuels. Si on en fait tout un plat aujourd'hui, je pense que c'est surtout parce que ça traumatise les parents qui ne voient pas d'un bon œil que leurs enfants grandissent. C'est aussi l'amalgame qui est fait avec les violeurs d'enfants qui terminent leur méfaits en les assassinant après les avoir torturés.
      Les enfants qui y ont trouvé leur plaisir et qui en redemandent ont l'intelligence de ne pas en parler. C'est sans doute la raison pour laquelle on n'entend jamais qu'un seul son de cloche. Mais, je me trompe peut-être. En tout cas, si j'avais eu l'opportunité de satisfaire ma curiosité et mes désirs avec un homme qui savait y faire tout en douceur quand j'avais 10 ans, je crois que j'aurais été très heureux.

      Bon dimanche - Bisous.

      Supprimer
    8. Très sympa le témoignage de Biroute Agile. Marrant le pseudo !

      Supprimer
    9. Bonsoir Corentin.

      J'espère que tout va bien pour toi et Philippe. Le fils de Philippe est-il maintenant au courant pour l'homosexualité de son père et a-t-il bien réagi ?

      Je vous souhaite un bon dimanche - Bisous.

      Supprimer
    10. Salut Jeff

      Pour répondre à tes questions, non, à 10 ans, je n'étais pas aussi éveillé que toi. Du moins sur le plan sexuel. Ce n'était pas une chose qui me travaillait l'esprit, bien que j'avais l'esprit curieux en général. Mais ça, je me sentais pas concerné. Je savais juste que c'était un truc que faisaient les parents pour avoir des enfants.
      Imagines mon ignorance dans le domaine. Je me suis pourtant vite éduqué avec Jean-Paul.

      Il habitait à 2 rues de la notre avec sa famille. Mes parents le connaissaient car ils étaient clients du Crédit Agricole où Jean-Paul était Directeur d'agence. Moi je ne le connaissais pas et je ne connaissais que très peu ses enfants car si nous vivions dans le même quartier, nous ne fréquentions pas la même école.
      Une aire de jeu a ensuite été construite près de chez nous où je me rendais avec mes frères régulièrement et où les enfants de Jean-Paul se rendaient aussi. On a pu mieux faire connaissance et c'est là que j'ai fini par rencontrer leur père. Dès cette première rencontre j'ai vu que Jean-Paul était gentil et il m'a montrè un plus vif intérêt qu'aux autres.
      Au fur et à mesure des rencontres j'ai pu constater que j'étais son centre d’intérêt car il venait toujours parler à l'aire de jeux que je sois avec mes frères ou non et même quand ses propres enfants n'étaient pas présent. Sa fille qui était du même âge que moi l'avait aussi remarqué à force et s'en était plainte à son père de jalousie. Jean-Paul avait alors changé d'attitude avec moi dans un premier temps. Puis un jour il m'a pris à part discrètement et m'a dit que j'étais un très gentil garçon et qu'il m'aimait beaucoup. Il m'a demandé si je serais d'accord de faire un calin avec lui. J'ai dit oui et il m'a alors serré dans ses bras et m'a embrassé sur le front. Il m'a proposé de refaire un calin régulièrement mais en cachette. J'ai dit oui, car je n'avais pas l'habitude des calins. Cela me changeait de mon père qui était plus du genre bibine et ceinturon.
      Après de nombreuses semaines et de calins réguliers qui se sont agrémentés petit à petit de baiser sur la bouche, Jean-Paul m'a révélé être amoureux de moi et comme j'appréciais être avec lui et partager notre secret, j'en étais très content. Les enfants adorent être aimés de toutes façons.
      Après tout c'est accéléré. Il m'a petit à petit expliquer que deux personnes qui s'aiment doivent faire l'amour et comment cela se pratique. Et un jour, il m'a sodomisé avec mon accord. Il a été très doux et n'est pas rentré entièrement pour cette première fois mais à force de pratiques régulières (mais pas à chacune de nos rencontres même lorsque c'est moi qui demandait) je suis devenu un expert. Nous étions définitivement amant. Plus tard, il m'a montré des films pornos mais pas avant que j'ai eu 12 ans. En prenant de l'âge et mon corps se développant, il est arrivé un jour où j'ai pu moi aussi jouer les actifs avec lui. Cela a donné une autre dimension à nos ébats et à notre amour.
      Jusqu'à sa mutation l'année de mes 19 ans qui a mis fin à notre relation.

      J'espère Jeff avoir répondu à tes questions.

      Supprimer
    11. Salut Biroute Agile

      Merci pour toutes ces précisions très intéressantes en réponse à la question de Jeff.

      Je te souhaite une bonne semaine et de prendre beaucoup de plaisirs avec ta biroute agile :)

      Supprimer
    12. Salut ZobàDada

      J'ai 4 jours de repos et j'attends Philippe qui va venir manger avec moi pour sa pause repas. C'est bien de s'occuper de son homme. Bien que parfois il ne le mérite pas. Ces jours-ci, il est d'une humeur massacrante. Avec sa femme, ils ont mis leur maison en vente en prévision du divorce. Ils pensaient que leur maison était évalué à 800 000 € mais l'agent immobilier leur a dit qu'il ne pourrait en tirer que 600 000, maximum 620 000 à cause de la chute de l'immobilier dans notre secteur suite à la crise. Cela fait une sacré différence. D'où l'humeur pas très plaisante de Philippe qui a tout de même décidé de la proposée à 800 000 quitte à baisser le prix si elle se vend pas. Je pense qu'il a raison d'essayer.
      Toujours dans le cadre immobilier, pendant ma coupure samedi aprem Philippe est venu me chercher au boulot pour qu'on aille visité un appart pour lui. Je vous dis pas l'horreur de l'appart. Dégueulasse. Il y en a qui ont pas honte de louer des taudis. Tout était à refaire. C'est simple au bout de 5 minutes on était parti.

      Pour en venir à ta question ZobàDada, non, le fils de Philippe n'est pas au courant pour l'homosexualité de son père. Il sait que ses parents vont divorcer car ils le lui ont dit par téléphone il y a quelques semaines. Mais il n'en connait pas la raison bien qu'il ait questionné son père et sa mère qui n'ont pas cracher le morceau. Philippe lui avait dit au téléphone qu'ils en parleraient lorsqu'il fera sa prochaine visite chez ses parents si possible sans emmener avec lui sa copine pour que la discussion reste en famille. Il a trouvé ça bizarre apparemment.
      De toutes façons cela approche puisqu'il a annoncé sa visite au plus tard à Pâques. Je sais pas quand c'est exactement mais c'est bientôt. Et j'ai la trouille qui monte un peu.
      On se voit assez régulièrement avec Philippe et il a passé la nuit de samedi à dimanche chez moi plus la journée de dimanche bien que moi je travaillais. C'est chouette de se faire amener et chercher au boulot par son chéri. Il est rentré chez lui dimanche en fin d'après-midi après m'avoir ramené au travail après ma coupure. Et le soir c'est mon nouveau collègue Freddy qui m'a ramené chez moi. On essaye de ne pas trop exagérer le fait qu'il passe des nuits chez moi tant qu'il habite officiellement encore avec sa femme. C'est pour pas la braquer. Mais visiblement elle accepte plutôt bien.
      Par contre elle a demandé à Philippe l'âge de son copain et comment on s'est rencontré. Elle n'avait pas posé de questions jusque là. Philippe lui a dit que ce n'était pas le moment d'en parler, mais elle a insisté et Philippe a fini par dire que son copain est beaucoup plus jeune que lui mais sans autre précision. Elle a été surprise mais n'a rien demandé de plus ni même mon âge exact.
      Personnellement je n'ose plus aller chez mes parents de peur de la croiser dans la rue car je ne saurais plus trop quoi lui dire et que j'ai peur que le jour où elle saura que je suis le mec de son mari, elle le prenne vraiment très mal.
      Mes parents savent que j'ai quelqu'un dans ma vie mais ne comprennent pas que je ne leur présente pas. En fait, ils le connaissent déjà sans savoir que c'est lui. Mes parents acceptent très bien mon homosexualité, j'ai des parents formidables, comme je l'ai déjà dit sur ce blog. Mais comprendront-ils ma relation avec Philippe ?

      Voilà ZobàDada où nous en sommes. Je te laisse mon chéri ne va plus tarder.

      Supprimer
    13. Bonsoir Corentin.

      Merci de nous donner des nouvelles de ta relation avec Philippe. C'est très bon de pouvoir vous retrouver plus souvent ensemble.
      Bien sûr, les premiers soucis liés au divorce commencent. Il est vrai que les prix ont fortement baissé dans l'immobilier ces derniers temps et je crains fort que ça ne s'arrange pas dans un proche avenir. Philippe risque fort de ne pas obtenir tout ce qu'il demande pour sa maison. Mais, s'il perd sur la vente de sa maison, il peut se dire que le mouvement à la baisse est le même s'il veut racheter une maison à son nom. S'il peut avoir pour 300.000 un logement qui aurait coûté 400.000 l'an dernier, il ne perd finalement rien.

      Il n'est peut-être pas utile de dire maintenant à tes parents que Philippe est ton ami. Tu peux aussi y aller par étapes progressives, en disant tout d'abord que ton ami est un homme beaucoup plus âgé que toi, en disant ensuite que c'est un homme marié (ce dont ils se doutent peut-être vu que tu ne leur présentes pas ton copain).
      De toute façon, je crois qu'il est plus prudent que tes parents et le fils de Philippe l'apprennent en même temps de votre propre bouche.

      Je vous souhaite beaucoup d'amour et que tout continue à bien se passer.

      Bonne semaine - Bisous.

      Supprimer
  6. Juste une question à Biroute Agile

    Comment faisiez-vous vous pour vous rencontrer pour faire l'amour et où cela se passait-il ? Chez lui ?
    Ce ne doit pas être évident de pouvoir faire tranquillement l'amour avec son mec à l'âge que tu avais à l'époque.

    Pourrais-tu préciser ?

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de rentrer après avoir passé la soirée avec des copains, gays évidemment. Philippe a mangé avec moi à midi et il est repassé me faire un bisou après son travail mais il n'a pas passé la soirée avec moi.
    Ce que tu dis au sujet du prix d'un nouveau logement me semble juste; C'est une chose au-quelle je n'avais pas pensé. Je ne crois pas pour autant que Philippe achètera une nouvelle maison ou un appart. Il cherche une location, du moins pour le moment. Ce ne sera que temporaire jusqu'à ce que nous puissions vivre ensemble quand tout sera réglé et officiel. Et il faut ménager son fils dans un premier temps aussi.
    Pour mes parents je leur ai dis que mon copain est plus âgé que moi. J'ai dit la quarantaine sans préciser l'âge exact et sans vouloir renter dans les détails. Ils ont accusés le coup sur l'âge de Philippe, surtout mon père qui m' a dit qu'il y avait des gars de mon âge ou à peine plus âgés que de prendre un mec de sa propre génération. Mais il a rajouté que le principal était que je sois heureux. Mais ce qui les inquiète surtout c'est que je ne leur ai pas encore présenté. Je ne leur ai pas dit que c'est un homme marié, il le découvriront bien assez tôt.

    J’espérais avoir une réponse Biroute Agile mais je pense que c'est partie remise.

    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Corentin,

      Chaque chose en son temps en effet.
      Tes parents doivent se douter que si tu ne leur présente pas ton copain c'est qu'il y a un problème et, vu qu'il savent que c'est un quadra, ça doit leur mettre la puce à l'oreille. Si tu leur dis que c'est un homme marié avant de dire qu'il s'agit de Philippe, tu auras déjà un petit aperçu de leurs réactions avant d'aller plus loin. Autant qu'ils s'y habitue un peu avant de se trouver face à face avec Philippe. Je pense que c'est le genre de révélation à distiller au compte-goutte pour que ce soit plus facile à digérer.

      Ne t'inquiète pas pour la réponse de Biroute Agile. Il n'a sans doute pas encore lu ta question car elle n'a été mise en ligne que cette nuit (vers 1 heure du matin).

      Bonne nuit - Bisous.

      Supprimer
    2. Salut Corentin

      Comme tu le dis ce n'était pas évident de se rencontrer. Surtout de 10 à 13 ans. A cet âge là, les parents ne te laissent pas sortir comme tu le voudrais, et surtout pas le soir. Mais on avait pris quelques habitudes après l'école et les mercredi et weekends après-midi aussi. C'était parfois aléatoire à cause de mes disponibilités et de celles de Jean-Paul. Plus facile en période de vacances scolaires. Parfois ce n'était qu'à l'aire de jeux juste le temps d'échanger quelques mots et un bisou. Nous devions être discrets, comme Jean-Paul me l'avait fait comprendre pour éviter la jalousie des autres. Bien sûr cet argument de jalousie tenait lorsque j'avais 10 ans, mais à 11 ans je n'y croyais déjà plus. Je savais parfaitement que si nous devions nous cacher c'était que notre relation était contre nature (aux yeux de certains).
      Ce n'était pas évident de se voir mais on y arrivait. A partir de l'âge de 13 ans, cela a été encore plus facile, je savais parfaitement mentir et embobiner mes parents. Au fur et à mesure que les années passaient cela devenait encore plus facile de le voir plusieurs fois par semaine. Nous pouvions dire que nous avions une liaison amoureuse bien partagée. Et de plus en plus sexe.
      IL était aussi difficile de trouver des endroits tranquilles.
      Parfois c'était tout simplement chez lui si sa femme et ses enfants n'étaient pas là. Cela arrivait surtout en période de vacances scolaires lorsqu'ils partaient chez les grands parents quelques jours.
      C'est comme cela qu'il a pu me faire visionner des cassettes pornos qu'il cachait dans une caisse métallique fermée à clé dans son garage.
      Il lui est arrivé de se faire prêter un appartement par un ami. Ami qui savait parfaitement que Jean-Paul baisait avec un jeune garçon et n'en était pas choqué. Cela devait lui arriver aussi de temps en temps.
      La première fois que j'ai vu ce mec, j'avais 10 ans. Il m'avait trouvé très mignon. Ensuite il est parti et nous a laissé seuls chez lui Jean-Paul et moi. Il n'a jamais participé par contre et tant mieux car je ne l'aimais pas. Je l'avais dis à Jean-Paul qui m'avait assuré que l'autre ne me toucherait pas.
      Un autre ami a parfois prêter son appartement, mais à celui-là, Jean-Paul faisait croire qu'il baisait avec une maîtresse.
      On l'a fait souvent dans sa voiture ou quand la saison le permettaient, dans un coin tranquille de forêt allongé sur des couvertures.
      Alors que mon coming out est fait depuis longtemps, ma famille ne soupçonne pas que j'ai été dépucelé à 10 et l'amant de l'ancien banquier de mes parents. Ils en auraient eu une attaque.
      Mon homosexualité est connu mais pas bien vu sauf de mon frère cadet (je suis le benjamin). Mes parents et mon frère ainé ne comprennent pas qu'un mec viril comme moi (je suis genre bear) soit homo. Inutile de leur présenter un boyfriend. Ils refuseraient de le recevoir.
      J'ai d'ailleurs une anecdote pour vous faire comprendre.
      Un jour, mon père c'est pointé chez moi pour me réclamer une perceuse que j'avais empruntée et pas rendue. Des copains étaient venus me rendre visite et on sirotait des bières. Quand mon père est arrivé, il a compris que ces gars étaient homos (un était un peu efféminé). Je ne sais pas ce que mon père a cru sur le coup mais il faisait une tête de six pieds de long. D'un ton très désagréable, il a demandé à mes trois amis de déguerpir de chez moi car il avait besoin de parler à son fils. Mes amis ont déguerpi sans finir leurs bières.
      Vous voyez le genre. C'est devenu une plaisanterie de mes potes lorsque je les invite. Ils disent " ton père sera-t-il là ?" où "ton père a-t-il prévu de passer ?".

      Corentin, j'espère avoir répondu à tes interrogations. Je me suis un peu éparpillé sur la fin mais cela ne gênera personne car d'après ce que j'ai compris, on est entre amis sur ce blog.

      Bises à tous

      Supprimer
    3. Bonsoir Biroute Agile,

      Merci d'avoir apporté toutes ces précisions en réponse à Corentin.

      Tu as raison, nous sommes ici entre amis et chacun peut s'exprimer très librement.

      Ton père ne semble pas quelqu'un de facile, en effet, et je comprends que tu sois allé chercher de l'affection "paternelle" ailleurs quand ça a été possible. Le coup de mettre tes copains dehors alors que tu étais chez toi est quand même fort de café.

      Il est vrai que les fins d'après-midi, les mercredis et les vacances scolaires offrent plus de liberté aux enfants quand les parents travaillent en dehors de chez eux.

      Je te souhaite une bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    4. Merci Biroute Agile pour ta réponse.

      Je suis d'accord avec ZobàDada, ton père doit être une sacrée terreur pour faire fuir tes copains de chez toi. Il est pas gêné en tous cas. Je ne voudrais pas avoir à faire à lui.

      A te lire je n'imaginais pas que tu étais du style bear. J'ai été surpris en le lisant.

      Quand au mec qui t'a dépucelé et celui qui vous prêtait son appartement, n'étaient-ils pas tous les deux plutôt du genre pédophile plus que homosexuel ?
      Je suis désolé c'est ce que j'ai ressenti en te lisant. Mais comme tu sembles avoir un bon souvenir de lui et que tu ne sembles pas avoir de regrets, peut être que je me trompe à son sujet.

      Il est vrai que je suis tombé amoureux de Philippe à 11 ans et que s'il avait voulu que notre histoire débute à ce moment là, je n'aurais pas dit non. Je n'ai donc pas de leçons à donner.

      A bientôt

      Supprimer
    5. Bonsoir Corentin,

      Je suppose que Biroute Agile n'était pas un bear quand il avait 10 ans :)

      Je partage ton avis concernant l'agent de banque et le prêteur d'appartement. Mais, comme tu le dis, l'essentiel est que notre ami y ait trouvé son bonheur et n'en soit pas ressorti traumatisé.

      Je pense que nous pouvons entendre ici le témoignage de nos amis et respecter ce qu'ils ont vécu. Cela ne signifie pas pour autant que nous approuvons ou que nous encourageons les adultes qui profitent de l'innocence et du manque d'affection de jeunes enfants.

      Bonne fin de soirée - Bisous.

      Supprimer
    6. Bonjour Corentin et ZobàDada

      Effectivement, ZobàDada je n'avais rien d'un bear à l'âge de 10 ans. Je ne crois pas que c'est ce que voulait dire Corentin, mais tu m'as bien fait rire.

      En ce qui concerne Jean-Paul et le gars qui nous prêtait l'appartement, je pense qu'effectivement ils avaient tous deux de fortes tendances pédophiles envers les garçons. Mais je ne crois pas que la sexualité de Jean-Paul se résumait à cela. Jean-Paul était un vrai homosexuel bien que marié dans un couple hétéro. N'oubliez-pas que j'avais 19 ans lorsque notre relation s'est arrêtée. Et elle aurait continuée si Jean-Paul n'avait pas été muté dans une autre ville d'un autre département. A 19 ans, je commençais déjà à ressembler au style bear. Un jeune bear, certes, mais un bear adulte quand même. Ce n'est pas trop, je pense, le genre qu'affectionnent les purs pédophiles.
      De plus, quand j'ai été plus âgé, vers 14 15 ans, Jean-Paul m'avait expliqué qu'il s'était marié surtout pour cacher son homosexualité car il venait d'un milieu social et familial où ce n'était pas bien vu. Vers mes 18 ans, il nous est arrivé que d'autres partenaires se joignent à nous pour baiser. C'était à chaque fois des adultes et Jean-Paul ne se privait pas de se mélanger avec eux. C'est pourquoi, je peux affirmer que Jean-Paul était avant tout homosexuel. Mais il ne cachait pas non plus (à moi ou à certains autres gars) ses attirances pour les adolescents et les garçons pré-pubères.
      Je ne crois pas pour autant qu'il avait beaucoup de relation de ce genre à part moi. Je n'ai en tous les cas rien vu de tel.
      En ce qui concerne le gars qui prêtait son appart, je ne peux rien affirmer puisqu'il ne m'a jamais touché, ni essayé. Les seules fois où je le voyais étant quand nous arrivions à l'appartement pour nos affaires et après il nous laissait seuls. Parfois Jean-Paul avait récupéré les clés de l'appart avant, ce qui fait qu'on ne le voyait même pas puisqu'il était parti avant notre arrivée. Mais il est évident qu'il savait ce que Jean-Paul faisait avec moi, donc.......?

      Alors rassure toi Corentin, je n'ai pas mal pris ton ressenti. Tu n'es certainement pas le seul lecteur a avoir ressenti ça, seulement le seul a l'avoir dit avec ZobàDada. C'est bien. Cela me convient.

      Comme tu le dis ZobàDada, on peut respecter les témoignages des autres sans encourager les actes de ce type. Je ne suis pas pédophile. J'aime trop les grosses queues pour m'intéresser aux petites bites. Et de plus je suis bear plutôt attiré par les gars très virils même s'ils ne sont pas eux même bear.
      Si j'ai parlé de mon dépucelage à 10 ans, c'est que d'autres l'ont fait avant moi sur le blog. Jeff34 en un exemple. Il n'y a pas de quoi être fier mais aucune raison d'en rougir, je l'ai déjà dit.
      C'est ce que nous avons vécu, j'estime que nous pouvons en parler entre nous qui partageons tous, sur ce blog, le fait d'être homosexuels (ou bi). Ce blog a été fait pour témoigner, alors témoignons !

      Jeff34 a dit dans un commentaire que j'ai lu, que remettre en cause son vécu était aussi remettre en cause sa propre homosexualité et qu'il ne fallait pas compter sur lui pour cela.
      Je suis totalement en accord avec lui.

      A bientôt

      Supprimer
    7. Salut Biroute Agile et merci pour les précisions que je t'avais demandées.

      Je vois que tu as un père "charmant". Quel culot tout de même de virer tes potes de CHEZ TOI !!!

      C'est pas toujours facile les pères pour les gars comme nous !

      Corentin, je t'adore, mais BEAR à 10 ANS !?!?!?!!!!! Je suis bidonné !!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
    8. Corentin

      Autant pour moi !
      J'ai relu ce que tu as écrit et me suis aperçu que tu ne voulais pas dire que Biroute Agile était bear à 10 ans. J'ai été fourvoyé par ce que ZobàDada avait écrit dans la réponse qu'il t'a fait.

      Toutes mes excuses
      Bisous à toi

      Supprimer
    9. Bonjour Biroute, Corentin et Jeff,

      Je suis bien désolé de vous avoir induit en erreur. J'avais bien compris aussi que Corentin ne parlait pas de Biroute Agile à 10 ans. Je voulais un peu le taquiner :)

      Je vous souhaite une bonne journée et merci pour votre participation toujours très amicale.

      Bisous à tous.

      Supprimer
    10. Biroute Agile

      Je vois que nous sommes d'accord sur le sujet du vécu et sa remise en cause.

      Comme toi je n'ai aucun regret de ce vécu, de toutes manières on ne peut pas prendre une gomme et tout effacer.
      On va de l'avant et c'est tout. Mon aventure à 11 ans a fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Un gars très équilibré.
      Et puis, c'est moi qui avait laisser faire car je le voulais. Je vais pas maintenant le reprocher au gars qui m'avait dépucelé.

      Ta propre aventure a aussi fait de toi ce que tu es maintenant et toi aussi tu sembles être très équilibré.
      Bien sûr le contexte est différent du mien, puisque tu sembles avoir céder aux avances de Jean-Paul par le manque d'affection dans ton foyer alors que moi c'était parce que je voulais découvrir le sexe.

      Des différences qui ne changent rien à nos affaires. Et si c'était à refaire, probablement que je ferais pareil. Toi aussi sans doute ?

      A bientôt te lire

      Supprimer
    11. Salut Jeff

      Oui, si c'était à refaire je le referais. Aucun doute là dessus.

      A+

      Supprimer