samedi 1 novembre 2014

Mon oncle m'a dépucelé

XX a, le Vicomte de l'Amour, nous a raconté le 22 octobre comment il se branlait en reniflant les slips de son papa. Si vous souhaitez vous rafraîchir la mémoire à propos de ce récit, vous pouvez suivre ce lien : http://zobapapa.blogspot.be/2014/10/xxa-et-le-slip-de-son-papa.html.

Aujourd'hui, il nous raconte comment il a été dépucelé par son oncle, Il m'a envoyé ce récit en utilisant l'adresse  E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.

VVVVVVVVVVV

Comme vous l'avez vu, j'aimais bien quand j'étais plus jeune être curieux des choses de la vie. J’avais découvert l'odeur du sexe de papa mais je ne voulais pas en rester là. Est-ce que cette odeur était commune aux autres hommes, les beaux mâles baiseurs ? C'est pourquoi je me suis aussi intéressé à mon oncle.

Il était un homme grand, 1m80, dans les 90 kg, 46 ans. Vu ses origines méditerranéennes comme papa (mon père avait 44 ans), il était brun, poilu sur le torse, les jambes, et partout, bref le mâle.
Par moment, mes parents me laissaient en vacances chez lui 3 ou 4 semaines en été. C’était chouette, il avait une grande piscine et franchement je m'y éclatais.

Mes hormones me travaillant cet été-là,  j'avais décidé de le découvrir dans son intimité. J'avais en effet remarqué au travers de son maillot de bain que son paquet était bien fourni. Sa toison pectorale finissait en pointe dans son maillot et franchement, quand je voyais ça, je commençais à avoir des frissons.

Mon oncle devait refaire sa salle de bain. Du coup, la porte de cette pièce devait rester ouverte pour laisser sécher les peintures toutes fraîches, mais la salle de bain restait tout même fonctionnelle.
Ainsi mon oncle avait décidé de prendre une douche. La porte restant entrouverte, je pouvais ainsi l'espionner.

Quel magnifique spectacle au moment où celui-ci retira son slip !!!
Il venait de libérer une belle bite brune, environ 12cm au repos, épaisse, et une jolie paire de couilles poilues lourdes de la valeur de deux kiwis. Je m'en mordais les lèvres de voir ça en direct, ma bite elle aussi frémissait et grossissait.
En plus, une fois le slip enlevé, il le sentit et le jeta par terre.
Arrivé sous la douche, il se mouilla le corps puis se savonna entièrement. Quand il se baissait pour les pieds, il me tournait le dos, je pouvais admirer ses fesses musclées et ses attributs masculins qui pendaient entre ses jambes. C'était magnifique ! Tellement que j'avais baissé mon short et que je me branlais.
Puis, il sortit de la douche et commença à s’essuyer. Il y eu alors un courant d'air et la porte de ma chambre claqua. Je me suis retrouvé pris en flagrant délit.

Mon oncle enroule la serviette autour de sa taille et surgit dans le couloir. Il m'aperçoit :
- Mais qu'est-ce que tu fais petit voyeur? Mais tu te branles!!!!
Il me choppe par le bras :
- viens ici cochon!!!! tu n'as pas honte!!!!
Rien ne sort de ma bouche, je suis devenu muet et j'ai la trouille. Je ne bande plus.
- Tu mérites une fessée.
Il s'assoit sur le bidet et me couche sur ses genoux dans cette position. Je suis le cul nu à l'air. Lui, il a enlevé la serviette pour mieux s’asseoir. Bref, je suis à sa merci.

Il me tient un de mes bras derrière le dos pour que je ne bouge pas et me corrige avec son autre main. Mais au bout de deux trois tapes, la musique change. D’ailleurs son sexe aussi car il bande ; je le sens sur mon ventre car le bout de sa grosse bite touche mon ventre.
- Mais qu'est-ce que tu faisais ?? Hein ??? Réponds !!!
- Ben je te regardais, tonton
- Et alors??
- Ben j'aimais bien
- Mais tu es un petit cochon toi alors!!!
Une claque retombe.
- Tu sais qu’elles sont douces tes petites fesses ?
Il commence à les caresser.
- Tonton ta main est chaude
- Tu aimes???
- Oui tonton.
Il me caresse de plus belle, me lâche le bras mais je reste en place. Puis, il écarte mes fesses et touche mon anus, et là, je gémis.
- Mais tu es un petit cochon toi!!!
- Oui tonton continues!!!
Il bande vachement et moi aussi et il le remarque.
- Tu aimes hein que tonton joue avec ton petit trou, hein mon cochon???
- Oui tonton c'est bon !!!
- et il bande le cochon !!!!!
- oui tonton j'aime ce que tu me fais!
- bon écoute, on va pas rester là on va aller dans ma chambre mon chéri !
- Oui tonton
Et là, on se relève et je découvre sa grande et grosse bite.
- Tonton elle est grosse !!!
- Oui mon chéri, tu la trouves belle?
- Oui Tonton, allez, on va dans la chambre.
Je me fous complètement à poil et je le suis dans la chambre.


Une fois dans sa chambre, je me couche instinctivement sur le dos. Il me rejoint, écarte mes cuisses et commence à embrasser mon cul, puis, avec sa langue, lèche mon anus. Je gémis de plus en plus.
- Tu es un petit cochon mon neveu, tu aimes hein???
- OH oui tonton c'est bon.
Comme je bande, il commence à me branler. J'éjacule rapidement, il étale mon sperme sur mon anus et rentre un doigt. J'ai mal et je me raidis.
- T'inquiétes, détends toi chéri tu vas t'habituer!!!

Puis il vient m'embrasser dans le cou. Je sens sa grosse bite frotter sur mon ventre, il embrasse ma bouche et nos langues se mélangent.
Puis il revient sur mon anus y remet son doigt. Je n'ai plus mal. Il le rentre, le sort. J'aime ça puis il tente un deuxième, j'ai à nouveau une douleur mais il vient m'embrasser à nouveau. Puis, il retourne sur mon anus, l'embrasse, le suce, y rentre sa langue. C'est divin, surtout qu'avec sa barbe de 2 jours ça donne des sensations délicieuses. Le deuxième rentre nettement bien, je n'ai plus mal.
Et là, il me dit
- Mon chéri d'amour tonton va te prendre maintenant doucement!!!!
- Je vais avoir mal tonton.
- Peut-être au début mais je vais y aller doucement, écartes bien tes cuisses mon chéri.
Il met aussi un oreiller sous mes fesses.

Il présente son gland à l'entrée. Ça a du mal à passer mais, avec sa salive et mon sperme, son gland rentre. J'ai un peu mal mais je résiste. Puis doucement il rentre un peu plus de sa bite puis s'arrête puis esquisse un va et vient. Je grimace, il ressort sa bite et vient m'embrasser.
- Mon chéri tonton a envie de te faire l'amour, tu vas voir tu vas aimer !
- Oui tonton d'amour, viens !
Il revient à la conquête de mon pucelage. La deuxième pénétration est plus facile. Je sens qu’l s'enfonce un peu plus mais la douleur est douce. Il commence un va et vient tout en s'enfonçant, j'ai un peu mal mais je le veux, alors je ne dis rien.

Mon oncle est rentré tout entier en moi, il ne bouge pas, me dit de m'habituer puis débute son va et vient. La douleur s'estompe. Il accélère, sa poitrine frotte mon torse imberbe, ses yeux brillent, il m'embrasse.
- J'aime tonton !!!
- Mon chéri d'amour, tu es un petit cochon !!
- Oui tonton!!!

La sensation est bonne, je me mets à bouger à son rythme et je gémis. Nous nous embrassons, mes jambes entourent sa taille, il va de plus en plus vite. Puis, son corps se raidit, mon oncle éjacule en moi, je suis aux anges. Nous respirons nous nous embrassons, nos langues se mélangent.

Ça y est, mon oncle m'a dépucelé !

VVVVVVVVVVV

Si vous souhaitez vous aussi partager avec nous une partie de votre vécu, vos expériences positives ou négatives, ou vos fantasmes relatifs aux relations intergénérationnelles ou intrafamiliales, n'hésitez pas à m'envoyer votre message en utilisant le formulaire de contact qui se trouve à droite ou l'adresse E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.

Je vous souhaite un bon weekend. 

18 commentaires:

  1. t'es bien heureux!!! est-il vrai ou s'agit il d'un fantasme???
    moi et ma bite avons très apprecié ce post!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Steve !

      Ta bite a très apprécié ce récit ? La mienne aussi et elle a même pleuré de plaisir lorsque je l'ai reçu.
      J'espère que tu as gardé du précieux liquide pour ta sortie hebdomadaire de demain :)

      Bon weekend.

      Supprimer
    2. ma bite a pleuré de plaisir, mais sans faire de giclées crémeuses.
      certainement. Mon dernier orgasme était lundi dernier. Demain, je veux avoir au moins deux orgasmes.

      Supprimer
    3. Hé hé ! Ta sortie de dimanche dernier s'est prolongée tard dans la soirée si tu as encore joui lundi ? Ou bien tu ne t'es pas vidé assez pendant ta sortie et tu as dû faire la vidange lundi ?

      Moi, j'aime bien me vider tous les jours :)

      Supprimer
    4. no, je me suis masturbé!

      Supprimer
    5. Et tu as bu ton jus après alors :)

      Supprimer
  2. Superbe récit qui m'a bien émoustillé avant d'aller sous la douche

    Merci à ce charmant lecteur de nous faire partager cette belle aventure

    Quant aux photos jointes ce n'est que tu pur bonheur .

    Je te souhaite mon Cher Damien ainsi qu'à tes lecteurs un agréable weekend - Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Melvin.

      Je suis heureux de te retrouver. J'espère que tu vas bien et que ton travail ne t'a pas trop vidé.

      Tu as lu ce récit avant d'aller te doucher ? Dommage que tu n'avais pas un jeune neveu chez toi pour t'espionner pendant que tu te savonnais le zob. Tu aurais pu reproduire l'histoire que tu venais de lire :)

      Je te souhaite aussi un bon weekend - Bisous.

      Supprimer
    2. Bonjour bel Homme , j'espère que ton dimanche fut agréable

      ça pour être vidé je le suis mes deux jours de repos n'ont pas suffit à me requinquer

      En plus pas dormi pendant deux nuits suite à la violence urbaine , voitures - camions - écoles incendiées abris de bus détériorés etc...

      Non hélas pas de mec pour venir sous la douche pour reproduire ce fabuleux récit

      Belle soirée mon Ami et bonne semaine

      Je serais peu présent sur mon blog et les blogs Amis - semaine de travail très intense avec juste un jour de repos en milieu de semaine

      Bisous

      Supprimer
    3. Bonsoir l'Homme qui embellit les Hommes.

      Tu ne dors pas à cause de la violence urbaine ? C'est vrai que ce n'est pas rien toute cette violence et j'ai l'impression qu'on n'est pas prêt d'en avoir fini avec ça. Il y a trop de jeunes mecs qui n'ont rien à foutre de toute leur journée et qui sont remplis d'énergie. J'ai bien une solution à proposer mais je ne crois pas qu'elle plairait à tout le monde. Il faudrait réunir tous ces jeunes dans des salles de fête et les y enfermer pendant toute la journée puis organiser des grosses partouzes avec eux en les obligeant à baiser pendant toute la journée. Comme ça, ils évacueraient toute l'énergie qu'ils en en eux, ils seraient complètement vidés le soir, ils rentreraient tout de suite chez eux pour aller pieuter et ils ne feraient plus des dégâts en ville :)

      Encore beaucoup de boulot cette semaine ? Je ne vais pas retourner le couteau dans la plaie mais je fais le lien avec le sujet précédent. Je trouve qu'on est dans une société complètement déboussolée. Ce n'est pas normal que les personnes qui ont du boulot doivent se crever au travail, et qu'en plus on veut les faire travailler plus longtemps, alors qu'il y a plein de jeunes qui n'ont rien à foutre et qu'on ferait mieux de les mettre au boulot pour soulager ceux qui travaillent trop. Mais ce serait sans doute trop simple.

      Je te souhaite une bonne soirée et une bonne semaine - Bisous.

      Supprimer
  3. très content que mon aventure vous ai plu il y a des suites à tout ces événement s je ne manquerai pas de vous en faire par bon week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher Vicomte. J'ai hâte de connaître la suite.

      Bon dimanche.

      Supprimer
  4. Ce récit est très excitant. Je suis prêt à parier que cet oncle est gay, célibataire et qu'il accueille souvent des jeunes garçons dans sa propriété à l'écart des regards indiscrets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, le récit est très excitant et j'attends la suite avec impatience.
      Je ne parie pas avec toi parce que je ne connais pas la réponse. Seul le Vicomte pourra te répondre :)

      Supprimer
  5. Je n'avais pas bien lu le récit, mais, en le reprenant, je le trouve effectivement très excitait. Apparemment l'oncle avait effectivement l'expérience des jeunes garçons, puisqu'il sait tout de suite la progressivité à employer, tout en gardant une main ferme sur la suite des événements. j'espère que le vicomte n' pas hésité à emmener ensuite ses postes de classe à son oncle, il l'aurait bien mérité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Vicomte a-t-il emmené des copains chez son oncle ou y a-t-il rencontré d'autres petits copains de son oncle ? Je n'en sais rien. J'espère qu'il nous le dira prochainement :)

      Supprimer
  6. Encore un nouveau récit très excitant que tu nous livres dans cet article extatiquement illustré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le mérite de ce récit revient à XXa, Vicomte de l'Amour, que je remercie en espérant qu'il en enverra encore d'autres :)

      Supprimer