lundi 3 novembre 2014

Mecs en suspensoirs blancs


 Après avoir examiné les slips et les caleçons des mecs, je vous invite à mettre cette fois-ci le nez dans leurs jock-straps.

Un suspensoir ou jock-strap est un sous-vêtement destiné uniquement aux hommes.

Il a été inventé aux États-Unis par Charles Bennett en 1874, fondateur de la marque Bike qui produit toujours des vêtements et petits matériels pour sportifs.

Il est composé d'une poche avant permettant un bon maintien des organes génitaux, d'une large ceinture élastique et de deux élastiques latéraux laissant les fesses nues. Il est possible d'y introduire une coquille, afin de protéger les organes génitaux, lors de la pratique de sports à risque, le suspensoir est alors équipé d'une poche avant spécialement aménagée pour y ajouter une coquille. Il met en valeur le pénis et les testicules.

Le suspensoir, muni d'une poche permettant l'adjonction d'une coquille (souple ou dure) est principalement utilisé par les athlètes lors de la pratique de sports de contacts violents tels que le football américain, le hockey sur glace, la boxe, les arts martiaux ou encore le rugby et le cricket. Cette version du suspensoir est utilisée à travers le monde.

Le suspensoir sans protection rigide est le modèle le plus répandu. Il est très largement utilisé par les sportifs nord-américains pour la pratique des sports athlétiques intensifs tels que le football (soccer pour les nord-américains), la course à pied, le tennis et les courses de vitesse. Utilisé pour l'athlétisme, ce sous-vêtement présente le meilleur compromis actuellement disponible entre le maintien des testicules, l'évacuation de la chaleur, la minimisation des frottements due à une surface de tissus réduite et une résistance aux mouvements minimale favorisant les mouvements du corps.

Ce sous-vêtement technique tend à se démocratiser en Europe principalement par les athlètes anglais qui l'utilisent pour le rugby et le cricket. Cependant, quelques athlètes n'hésitent pas à l'utiliser dans sa version athlétique (sans coquille).

On le retrouve en France sous le nom de « slip-coquille » lorsqu'il est porté avec une coquille ou de « suspensoir ». Cependant le mot anglais jock-strap s'impose car c'est bien dans les pays anglophones qu'il est très utilisé et qu'il a été inventé.

Auprès du grand public, le jock-strap conserve une image qui tend à le classer comme l'un des symboles de la communauté homosexuelle.

Le suspensoir est proposé par certains fabricants de lingerie dans des versions très variées pour être porté au quotidien par les hommes.

Source : Wikipédia


Je vous souhaite une bonne journée et une bonne semaine.

14 commentaires:

  1. #5 il est pour moi!
    mais aussi #24 & #25 attendent ma bouche pour me nourrir!

    bonne semaine avec un canon
    http://menforxersex.blogspot.it/2014/11/happy-birthday-dario-beck.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Xersex !

      Tu peux prendre le #5, je prendrai le #4, et tu peux aussi lécher et boire le jus des #24 et #25

      Bonne semaine - Bisous.

      Supprimer
  2. michel69villefranche@msn.com3 novembre 2014 à 21:18

    cool en plus pour ceux qui ne connaissent pas l'historique c est bien on s enrichit l 'es^tri en plus de mater
    je ne connaissais qu'une partie de l'historique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Michel. Tu portes aussi des jock-straps ?
      Bonne soirée - A bientôt.

      Supprimer
  3. Moi je trouve cela " so Sexy "
    par contre il faut être bien foutu pour en porter je pense que cela ne va pas à tout le monde ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi. Il ne faut pas avoir les fesses trop plates pour mettre ça sinon ce n'est pas si beau, et c'est mieux aussi de pouvoir bien remplir la poche :)

      Supprimer
  4. très excitant ce post, du début jusqu'au juteux final !
    mois aussi j'aime beaucoup cette tenue, j'en ai deux un blanc normal et un rouge à lacet
    super excitant à porter et de sentir les fesse libres et le cul offert et disponible sans obstacle...
    bises merci pour tes articles bandants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympa !
      J'aime beaucoup le blanc classique. Je trouve ça très viril, surtout avec des fesses dodues et velues.
      Le rouge à lacet ne doit pas être mal non plus.

      Supprimer
  5. toutes catégories, je vote pour le 8. le 18 nous botte assez, on dirait deux jumeaux ensemble. Quand au 23, il a l'air de ne pas en avoir asse, on pourrait le doser aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de nous faire part de ta sélection, Charles. Je vous dédie la photo 18 à toi et à ton frère.

      Supprimer
  6. Ce n'est pas le genre de sous-vêtements masculins que j'affectionne même s'il peut être très bien porté!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sans doute un sous-vêtement dans lequel s'exhiber quand on est passif et qu'on veux le faire savoir :)

      Supprimer
    2. Je suis pourtant passif, mais je me préfère en boxer ;)

      Supprimer
    3. Moi aussi, je suis plus souvent en boxer.

      Supprimer